Blanche feuille morte vivante.- Gojif Fouad

 

Ma vie est poésie, rien de plus concret.

Des proses posées ici, l’encre n’est pas de craie.
Je suis paralysé, l’amour en moi encré.
La porte en est le cœur, un jour elle est entrée.

En souffle de bonheur, je crie la mort pour la chasser.
Le vent est dans mon corps, tous va si vite je suis pressé.
Feuille morte vivante, je vire au rouge,
Je danse intrépide comme toujours,
Les galipettes que je tente dans le vide,
Virevoltantes, je ne sais plus où je suis.

Les yeux me piquent, je les essuie.
Dans l’espace je rapplique, je choisie ma galaxie.
Je nage et je m’applique, sur terre c’est l’asphyxie.
Asthmatique de haine cela m’a suffi.

fou. 13/12/16 (Blanche feuille morte vivante)

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

62 vues
Poète Fou

Poète Fou (81)

Je m'appelle Gojif Fouad et je vis à 5 minutes d'où je suis né, dans la ville de Troyes, à l'est de Paris. J'ai d’abord eu peur des mots et de leur sens,
les énoncés à l'école étaient déjà un défi pour moi. Je me suis donc orienté vers un cursus scientifique et à la trentaine, j’ai trébuché par hasard dans le monde de la poésie, en l'occurrence celui des poèmes. Une amie espagnole avait besoin d’aide pour traduire un recueil Espagnol en français, c’est donc en cherchant des mots pour elle que j’ai entendu la musique de mon âme ; une forme de folie qui criait depuis toutes ces années au fond de moi mais l'oreille de mon cœur l'a tardivement écoutée. J’ai écrit mon premier poème en 2014. Pour ne pas dévoiler mon identité je signais '' fou.''

... Et des poètes sur ce site littéraire m'ont surnommé « Poète fou. »

S'abonner
Me notifier pour :
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires