La belle traversée – Olivier Bourion

La belle traversée

Dans les ruelles de mon esprit
Paris s’improvise à la ronde
Et je marche au fil de ma vie
Et je chante à la cantonade.

Entre les pavés des rêves
La Seine fait couler ses beaux yeux
Et je m’éveille dans la promesse
D’un petit jour polichinelle.

Un air d’accordéon perdu
M’entraîne au fond du labyrinthe
A la croisée des lampadaires
Et du métro lumière.

Puis je m’envole en autobus
Je nage en taxi d’invisible
Je caracole en bicyclette
Jusqu’à la Tour Eiffel.

Je redescends dans l’air du temps
Sur un balcon mélancolique
Cueillir ma fleur miraculeuse
Mon parfum paillasson.

Les grilles des jardins d’autrefois
Chantent une éclipse musicale
Et tous les marronniers du soir
S’endorment sous des tas d’oiseaux.

Je tourne dans tous les quartiers
Dans tous les cafés tourbillons
La ville s’éparpille dans mon cœur
En poussières de bonheur.

© Olivier Bourion - 24/01/2018
0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

49 vues
Sauvegardes Poèmes

Sauvegardes Poèmes (538)

Ce compte regroupe tous les poèmes des auteurs qui ne sont plus inscrits sur le site en tant que Membre afin de laisser une trace de leurs textes pour le plaisir des lecteurs depuis le site Plume de Poète.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
1 Commentaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Anne Cailloux
Membre
28 janvier 2018 20 h 56 min

Quelle traversée de Paris, vous l’avez si bien dit, c’est magnifique. très belle écrit .. Tout est dit.