Au champ d’honneur – Laurent Vasicek

… Tous les héros de mes romans inachevés sont morts au champ d’honneur.

Ils ont laissé avec eux des souvenirs d’enfance et d’adolescence heureuse, avec un gout de pain, le coeur affolé par des courses folles près des champs de blé …

Avant de mourir, ravagés, ont ils eu ce brusque remu méninge qui vous fait en quelques secondes parcourir toute une vie ?

Je les ai tous jeté ces romans avec ces enfants de 17 à 30 ans, ces enfants blonds, bruns ou même roux, aux joues remplies de sang qui sont morts pendant la guerre de 14, la grande guerre comme on dit.

Il y en a un qui a été touché par une balle perdue, dans les tranchées, un soir de janvier.

Un autre a péri pulvérisé par un obus, en montant à l’attaque de l’ennemi, du boche, qu’il fallait bouté hors de France … Et puis, tant d’autres, innocents, tremblants de peur lorsque le lieutenant criait: “à l’assaut !” Certains n’étaient arrivés que depuis quelques jours sur le front…

… Dans le passé, je les avais jetés sur ces pages blanches, ces jeunes gens nommés Edouard Le Calvez, Gustave Kervern ou romain Loiseau. Ils venaient de Bretagne ou d’ailleurs. Edouard était originaire de Concarneau et il avait commencé la pêche très tôt avec son père. A 15 ans, il partait déjà plusieurs jours en mer, sans rentrer. Quand il est parti pour la Somme, il pensait que c’était comme une très longue campagne en mer et que, à coup sur, il rentrerait pas lavé, pas rasé, mais heureux, rempli de ce sentiment du devoir accompli…

… Tous ces héros d’un soir, morts au champ d’honneur … et pour ceux qui sont rentrés, il n’y a pas eu de cellule psychologique d’accompagnement, leur réconfort, parfois ou bien souvent, ils l’ont trouvé dans le tabac, l’alcool et le travail … Tout était à reconstruire.

 

©Laurent Vasicek

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

26 vues
Laurent Vasicek

Laurent Vasicek (68)

Je suis né en Juin 1962 et ça fait 40 ans que j'écris, depuis l'adolescence à peu près ...

Ca a été longtemps mon "jardin secret" ... mais depuis quelques années je sors de ma tanière ... :)

J'ai un peu plus de temps, donc je publie des vieux textes d'il y a 35 ans aussi bien que des textes récents ...

Pas de grosses ambitions, si ce n'est le fait de partager quelques moments de poésie ... :)

S'abonner
Me notifier pour :
guest
4 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Ghazy Belghazy
Membre
23 octobre 2018 12 h 40 min

Très bel hommage à ses héros de 14-18, une époque qui n’a pas fini de dévoiler tous ses fantômes…

Hubert-Tadéo Félizé
Membre
23 octobre 2018 10 h 01 min

On n’oublie jamais les héros, encore moins quand ils se couchent sur le papier glacé qui devient par leur âme accostée un papier du cœur chaud comme les rayons d’un soleil d’été. Merci pour votre partage.