Une erreur de frappe – Colette Guinard

ERREUR DE FRAPPE

Comment ai-je pu faire cette erreur
Qui m’a valu une telle frayeur.
Comment avoir dans cet égarement
Rempli si bêtement tout mon écran.

Moi qui suis dégourdie d’ordinaire
Cette réponse sur un commentaire
M’a donné la nausée et contrariée,depuis
Cette réaction, hilarante faite par mon ami.

Il m’a rassuré, c’est une chance
Mais pour cet autre poète une malchance
De pas pouvoir décrypter tous mes écrits
Sur tous ces signes avant -coureurs.

Heureusement ,je suis sorti de ma torpeur
Je suis née bien ici sur cette terre.
Je ne sors pas d’une autre planète
A midi, j’ai bu de l’eau pas du Sancerre.

Ne suis pas cette nouvelle martienne
Encombrée de tuyaux et d’écouteurs.
Je suis seulement une femme ordinaire
Qui veut parfois devenir cette poète.

Je m’excuse ,moi qui suis l’ancienne
A mon age devrais finir l’enfantillage
Ne plus commettre ces erreurs ,me ressaisir
Et mieux commenter les récits à l’avenir.

Texte de Colette Guinard

5 1 vote
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

45 vues
Colette Guinard

Colette Guinard (440)

Je suis marié à Jean depuis 63 ans ,nous nous sommes connus gamins 14 et 17 ans , nous nous aimons d’un amour idyllique qui a enrichi ma vie et m’a donné des ailes ,de l’inspiration pour la peinture,la sculpture, la poésie , je suis en fauteuil roulant depuis treize ans après un A V C !
Actuellement je vis dans un résidence seniors afin d’être proche de mon époux qui est en face dans un ehpad en fauteuil roulant lui aussi ayant fait un très grave A V C il a perdu toute son autonomie mais garde intact son intellect ce qui nous permet de vivre notre complicité !

Nos quatre enfants nous ont donné une grande famille Jean et moi attendons ensembles le bout du chemin main dans la main, rien ne vaut la vie elle mérite d’être vécue

S'abonner
Me notifier pour :
guest
4 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Alain Salvador
Membre
25 avril 2021 10 h 39 min

Erreur de frappe, erreur de calendrier…. 🤔… Si vous n’existiez pas, ce site ne serait pas ce qu’il est ….