Un os dans la noce ? – Christian Satgé

Toute petite fable affable

Un vieux couple fête ses « noces d’or »
Et fait la Une de la presse locale.
Le bon baveux promu Saint-Jean-bouche-d’or
Demande tout haut, le pensée un brin fécale :
« Comment avez-vous fait pour rester tant de temps
Ensemble ?… C’est phénomène extraordinaire.

– Pas du tout, répond notre mamie sur l’instant.
Nous sommes nés à une époque débonnaire,
Hélas révolue, où lorsque – fatalité ! –
Une chose cassait, même bien ordinaire,
On la réparait au lieu de la jeter ! »

© Christian Satgé (Titre emprunté à F. Dard « San-Antonio ») – Juin 2018

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

41 vues
Christian Satgé

Christian Satgé (834)

Obsédé textuel & rimeur solidaire, (af)fabuliste à césure… voire plus tard, je rêve de donner du sens aux sons comme des sons aux sens. « Méchant écriveur de lignes inégales », je stance, en effet et pour toute cause, à tout propos, essayant de trouver un équilibre entre "le beau", "le bon" et "le bien", en attendant la cata'strophe finale. Plus "humeuriste" qu'humoriste, pas vraiment poétiquement correct, j'ai vu le jour dans la « ville rosse » deux ans avant que Cl. Nougaro ne l'(en)chante. Après avoir roulé ma bosse plus que carrosse, je vis caché dans ce muscle frontalier de bien des lieux que l'on nomme Pyrénées où l'on ne trouve pire aîné que montagnard.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
14 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Béatrice Montagnac
Membre
13 février 2019 15 h 12 min

Une belle fable un beau style d’écriture toujours un plaisir de vous lire bises !

Fattoum Abidi
Membre
5 décembre 2018 11 h 32 min

Bravo Christian pour cette fable affable qui rend hommage à un temps d’or, où les valeurs et les promesses sont retenues et respectées dans la vie d’un couple et ailleurs
Merci pour ce rappel précieux
Agréable journée
Mes amitiés
Fattoum.

Anne Cailloux
Membre
4 décembre 2018 22 h 23 min

Autre temps, autres méthodes.
Frédéric dard. .mon père était fan, j’ai lu tous ses policiers..
Tu lisais la dernière page du livre et toute l’histoire changeait..
Anne

Invité
4 décembre 2018 18 h 01 min

Savez-vous que je vis à quelques petits kilomètres de l’endroit où Frédéric Dard a traîné ses culottes courtes ? Et bien si, et je n’y ai pas vu Béru réparer sa Berthe ! En tout cas, la répartie de votre mamie est bien juste. Une nouvelle fois merci pour ce moment de jovialité et ce regard en coin sur nos moeurs. Vos fables affables sont devenues le domaine dont au sujet duquel j’aime bien les raconter à mes copains. Je cours parler de noces d’or à Pinuche !

Philippe X
Membre
3 décembre 2018 20 h 25 min

“tout passe, tout lasse, tout casse ” le seul secret réside dans le fait de “vieillir ensemble”., de partager et de communiquer…( nom de Diou voilà que je deviens sérieux..)
J’aime bien votre style.