Sirène – Alix Lerman Enriquez

Une femme en robe bleue

regarde la mer.

Ses longs cheveux

comme des algues blondes

claquent au vent.

Son visage : un orbe solaire

en mouvement.

Ses mains en quinconce

sont des coquillages blancs

de nacre qui luisent à l’aube,

comme des conques

aux arêtes ébréchées

où se briserait le soleil.

Et l’écume grège recouvre

ses empreintes de pas,

ses écailles de baleine

comme les ocelles

d’un paon imaginaire

regardant la mer infinie :

Une mer d’huile

où tu glisses, sereine sirène,

comme un poisson

dans l’eau pérenne et bleue.

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

41 vues
Alix Lerman Enriquez

Alix Lerman Enriquez (27)

La poétesse Alix Lerman Enriquez est née à Paris le 5 mai 1972 et a déjà publié une quinzaine de recueils de poésie comme Météores ( Editions La Bartavelle 2005), A-Contre-jour (Hervé Roth Editeur 2013), Les territoires de la nuit pourpre (Do Bentzinger Editeur 2012), Herbier d’errances (Editions Flammes Vives 2016), Au-delà de la nuit (Editions Les poètes français 2016), Tessons et miroir (Editions Vox Scriba 2017). Elle est également l’auteur de proses poétiques sur le site de l’éditeur Hervé Roth et nourrit son propre blog Perles de poésie.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires