Pourquoi ? – Philippe Dutailly

Pourquoi ?

Pourquoi faut-il partir
Pour les champs de bataille ?
Pourquoi tous ces martyrs
Tombés sous la mitraille ?
Quand la mort devient une habitude.

Pourquoi a-t-il trouvé :
E=MC2 ?
Pourquoi s’est élevé
Ce champignon hideux ?
Qui raya d’un coup la multitude.

Pourquoi, à la lumière, ne sommes-nous translucides ?
Et pourquoi ta douleur ne me rend-elle lucide ?
Pourquoi donc des enfants sont-ils brutalisés
Par des parents infâmes que l’on dit civilisés ?

Pourquoi les religions
Scellent-elles nos tombes ?
Et pourquoi les légions
Sèment les hécatombes ?
Dans le feu, célébrant leurs baptêmes !

Car pourquoi, de tout temps,
Les hommes se sont haïs ?
Pourquoi des résistants
Ont-ils été trahis ?
Par des gens dont la France fut le thème !

Pourquoi l’amour est-il un doux euphorisant ?
Pourquoi l’être chéri ne l’est plus à présent ?
Pourquoi les déceptions d’amour nous rappellent
Qu’un engouement perdu n’aura jamais de rappel !

Pourquoi, dans le silence,
Ton nom me revient-il ?
Pourquoi ces coups de lance
Dans mon cœur infantile ?
Qui ne peut supporter ton absence !

Pourquoi suis-je vivant
Quand, spermatozoïde,
Je fus le survivant
D’un combat fratricide ?
Assassin bien avant la naissance !

Et pourquoi suis-je assis, seul, devant mon papier ?
Pourquoi donc ce besoin de rimes et de pieds ?
Alors que je sais bien que ma pudeur censure
Tous ces mots douloureux qui suivirent mes blessures !

13 09 1983

4.5 2 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

20 vues
Philippe DUTAILLY

Philippe DUTAILLY (54)

Tombé amoureux de "L'albatros" de Charles Baudelaire, poème appris lorsque j'étais 'écolier et nourri au hasard de Victor Hugo, Georges Brassens, Léo Ferré, Lamartine et beaucoup d'autres, j'ai commencé à faire rimer les mots vers l'âge de 18 ans. D'abord très inspiré par Brassens, j'ai pris, au fil du temps, mon autonomie pour en venir à des textes plus intimes qui, pour certains, servirent d'exutoire à des émotions mal vécues.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
6 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Alain Salvador
Membre
14 mars 2021 20 h 09 min

Mêmes questions, mêmes indignations, mêmes révoltes…. Nous sommes sur les mêmes champs de bataille Philippe, avec nos armes….

Lucienne Maville-Anku
Membre
14 mars 2021 18 h 18 min

Pourquoi ?
Êtres nous sommes
Finis et infinis
Et noa pourquoi sont infinis.

J’aurais aimé maîtriser un instrument pour habiller ce texte qui chante d’une mélodie unique.