Pluie en plaine – Christian Satgé

Plic, Ploc, Plic, Ploc, Plic, Ploc, Plic.
Les nues d’un grain noir sont pleines
Quand la pluie que, seul, j’épie,
Picote la  plume aux pies
Et plie l’épi dans la plaine.
Plic, Ploc, Plic, Ploc, Plic, Ploc, Plic.
Elle tombe, en paix, sans peine,
Cette pluie-là que j’épie
Et qui picore, c’est bien pis,
Lasse, et mes plaies et mes peines.
Plic, Ploc, Plic, Ploc, Plic, Ploc, Plic.
 
Plic, Ploc, Plic, Ploc, Plic, Ploc, Plic.
Car cette pluie plisse et pique
Mes yeux soudain tout emplis,
En donnant, comme on supplie,
À mon dépit la réplique.
Plic, Ploc, Plic, Ploc, Plic, Ploc, Plic.
Les cieux au soir, sans répit,
Pleurent sur tous les replis
De mon cœur et sur leurs plis
Dans mon âme bien tapis.
Plic, Ploc, Plic, Ploc, Plic, Ploc, Plic.
 
Plic, Ploc, Plic, Ploc, Plic, Ploc, Plic.
Alors, mes yeux, à la peine,
Pleuvent, en coupes remplies,
Car la pluie me multiplie,
Las, et les plaies et les peines.
Plic, Ploc, Plic, Ploc, Plic, Ploc, Plic.
Or la pluie reprend haleine
Devient un rideau sans pli ;
Et puis ploient, jusqu’à complies,
Sous son poids, piquets sur les plaines.
Plic, Ploc, Plic, Ploc, Plic, Ploc, Plic.
 
 
© Christian Satgé – Septembre 2013
0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

33 vues
Christian Satgé

Christian Satgé (834)

Obsédé textuel & rimeur solidaire, (af)fabuliste à césure… voire plus tard, je rêve de donner du sens aux sons comme des sons aux sens. « Méchant écriveur de lignes inégales », je stance, en effet et pour toute cause, à tout propos, essayant de trouver un équilibre entre "le beau", "le bon" et "le bien", en attendant la cata'strophe finale. Plus "humeuriste" qu'humoriste, pas vraiment poétiquement correct, j'ai vu le jour dans la « ville rosse » deux ans avant que Cl. Nougaro ne l'(en)chante. Après avoir roulé ma bosse plus que carrosse, je vis caché dans ce muscle frontalier de bien des lieux que l'on nomme Pyrénées où l'on ne trouve pire aîné que montagnard.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
4 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Laurence de Koninck
Membre
10 octobre 2018 15 h 43 min

Quelle performance, bravo Christian! J’aime beaucoup votre pluie chantante.