Pâques – Colette Guinard

PÂQUES

Jour heureux ,pour les tous petits
Royaume des confiseries pour les enfants
Œufs, lapins, poissons en chocolat
Remplissent leurs paniers, cachés
Dans les jardins et dans les champs.

Les chocolatiers ont beaucoup travaillé
Pour confectionner toutes ces sucreries
Les bébés s’en lèchent ,plein les babines
Leurs bouches recouvertes de chocolateries
Ravissent joyeusement les papys et mamies

Appareils photos résonnent de clicclacs
Pour laisser ces souvenirs dans le temps
Cette saison regorge dans les bacs
De belles fleurs aux couleurs du printemps
Des pâquerettes ,des roses trémières.

Quant aux croyants ,cette fête est celle du pardon.
Que dieu nous a enseigné voilà deux mille ans
Le vrai met de Pâques , reste bien l’agneau pascal.
Celui -ci rôtit au four et embaume la cuisine.
Comme le veut la coutume ce gigot sera partagé
Entre parents et amis autour d’une table bien garnie.

Ce jour célèbre aussi le retour du printemps
Après des mois d’hiver renaît la lumière
La nature est déjà en éveil
De nouveau nous réchauffe le soleil
Partout où nous allons quel qu’en soit l’horizon
Pâques disparaîtra pour un an de la surface
Pour laisser l’été s’installer fièrement à sa place.

Texte de Colette Guinard

4.5 2 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

11 vues
Colette Guinard

Colette Guinard (432)

Je suis marié à Jean depuis 63 ans ,nous nous sommes connus gamins 14 et 17 ans , nous nous aimons d’un amour idyllique qui a enrichi ma vie et m’a donné des ailes ,de l’inspiration pour la peinture,la sculpture, la poésie , je suis en fauteuil roulant depuis treize ans après un A V C !
Actuellement je vis dans un résidence seniors afin d’être proche de mon époux qui est en face dans un ehpad en fauteuil roulant lui aussi ayant fait un très grave A V C il a perdu toute son autonomie mais garde intact son intellect ce qui nous permet de vivre notre complicité !

Nos quatre enfants nous ont donné une grande famille Jean et moi attendons ensembles le bout du chemin main dans la main, rien ne vaut la vie elle mérite d’être vécue

S'abonner
Me notifier pour :
guest
9 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Lucienne Maville-Anku
Membre
3 avril 2021 12 h 51 min

“…cette fête est celle du pardon.
Que dieu nous a enseigné voilà deux mille ans
Le vrai met de Pâques , reste bien l’agneau pascal.”
 
Ce met est bien empli de symbolisme.
En vous lisant, je ne puis occulter de mon esprit, ce beau chapitre 53 du livre d’Esaïe, prophétique et poétique tout à la fois pour moi. Il renferme un message explicite, puissant et libérateur : Le pardon et la guérison (spirituelle, émotionnelle, physique…) possible,
Sans “l’Agneau pascal” et l’effusion de son sang, qui pourrait parler de pardon, et l’expérimenter dans sa portée libératrice… Être pardonné, se pardonner à soi, pardonner à l’autre son semblable.

je saisis cette belle opportunité pour vous souhaiter de bonnes fêtes de Pâques et de riches expériences bénies.Merci, Colette, pour ce partage riche.

Alain Salvador
Membre
3 avril 2021 11 h 46 min

Pâques.. Fête religieuse pour certains, ce qui en est l’origine, fête de famille pour d’autres. L’important sont la rencontré et le partage. Et nous partageons le plaisir de lire votre texte Blanche.

Plume de Poète
Administrateur
3 avril 2021 9 h 08 min

Merci pour ce partage Colette, j’en profite pour vous souhaiter de bonnes fêtes de Pâques ainsi qu’à tous les membres…