Mon vœu …La paix je la veux – Ilef Smaoui

Envie qu’en paix règne notre monde 
Que l’extase de l’amour nous inonde
Qu’on se serre tous dans la même ronde
Vraiment mon envie est si profonde

 

Sortons la justice des cages
Arrêtons ces maudits orages
Libérons nos courages en otage
Pour stopper ces dommages

On a le droit de sourire
On aime voir joie fleurir
Sentir ce que vie peut nous offrir
On a assez de voir la paix mourir

On a assez des vendeurs d’armes
On a assez des acheteurs d’alarmes
On a assez des océans de larmes 
Ce sont les bonnes âmes qu’on réclame

Défendons les droits des enfants
Dénonçons ce que la faim leurs font
Soyons plus généreux dans nos dons
Chantons la vie dehors et dedans

On voit du pain dans les poubelles
D’autres ont faim et mènent vie cruelle
Faisons un effort énorme essentiel
Pour que la vie soit pour nous tous belle

Envie que les enfants d’Adam et Ève se soulèvent
Pour crier la trêve, la vie est trop brève
Pour crier on veut paisiblement réaliser nos rêves
Assez de voir des humains qui crèvent

.

©Ilef Smaoui

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

25 vues
Ilef Smaoui

Ilef Smaoui (1)

Je m’appelle Ilef Smaoui née Gouiaa , dés mon jeune âge j’étais fort romantique , je buvais tout ce qui est poétique , j’ai commencé à écrire mes propres poèmes à l’âge de quinze ans , j’avais cet amour dans le sang …A vingt trois ans mère de deux enfants et une maitrise d’études supérieures à terminer je n’ai pas eu le temps d’écrire mais je continuais à lire énormément …J’ai eu mon troisième enfant je me suis oubliée complètement tout mon bonheur était de l’entourer étroitement …Le jour où il est parti en Russie pour faire ses études en pharmacie une partie de mon cœur était avec lui …Tellement chagrinée la plume a repris la poésie et le premier poème était pour lui …Puis je suis entrée dans le monde virtuel qui a ranimé mon réel , le cœur poète a commencé à décrire son arc-en-ciel et tout son essentiel ….

S'abonner
Me notifier pour :
guest
4 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Invité
8 novembre 2018 14 h 07 min

Bien sûr, nous les poètes sommes avec vous ! mais combien d’autres ? Merci pour cette bouffée de révolte et d’optimisme. Serge Campagna

Simone Gibert
Membre
8 novembre 2018 11 h 20 min

Merci Ilef ! Merci pour ce texte et votre énergie à défendre les enfants, les faibles.