Mélancolie – Myriam Haroux

Mélancolie

Que ce passe t’ il ,je me sens fragile,

Un peu mélancolique,dans un état apathique.

Je ne comprends pas pourquoi, je suis comme ça.

Pouvez vous m’expliquer, ce qui est en train de m’arriver?

Je tombe et je m’effondre

Mélancolie, tu me suis

Mélancolie, je te fuis

Pourtant ce matin ,tout allait bien.

Que faut-il que je fasse, pour que ça passe?

Aidez-moi à me sortir de cet état.

Je ne veux plus que ça dure, éteignez cette brûlure.

Je tombe et je m’effondre

Mélancolie, tu me suis

Mélancolie, je te fuis

Elle me consume, elle m’embrume.

J’ai envie de pleurer,je n’arrive pas à le supporter.

Cette angoisse m’étreint, je ne me sens pas bien.

Aider moi à respirer, je suis paralyser.

Je tombe et je m’effondre

Mélancolie, tu me suis

Mélancolie, je te fuis

Mon corps ne me répond plus, je me sens perdue,

Mes oreilles bourdonnent, je n’entends plus personne

Pourquoi suis-je si mal, suis-je donc anormale?

Je sens mon cœur s’affaiblir, mes yeux s’alourdir.

Je tombe et je m’effondre

Mélancolie, tu me suis

Mélancolie, je te fuis

Je suis si fatiguée,laissez-moi m’abandonner

Je veux seulement dormir, m’engourdir

je ne veux plus me réveiller,je ne veux plus lutter

d’où vient cette tristesse qui m’agresse

Je tombe et je m’effondre

Mélancolie, tu me suis

Mélancolie, je te fuis

Ma tête est remplie de noirceur, je ne sens plus battre mon cœur

Je n’arrive plus à penser, je ne peux plus avancer

Ai-je perdue la raison, ou est-ce mon imagination?

Laissez moi me désintégrer, laissez la mort me délivrer

Je tombe et je m’effondre

Mélancolie, tu me suis

Mélancolie, je te fuis

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

44 vues
S'abonner
Me notifier pour :
guest
2 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Brahim Boumedien
Membre
27 janvier 2016 19 h 24 min

Je demeure persuadé, Myriam, qu’après cette dose de poésie, la mélancolie s’est envolée. Ecrire est une thérapie contre la mélancolie. Lire aussi. Je l’ai personnellement essayé et les résultats ont toujours été probants. N’est-ce pas votre avis ? Merci, pour ce généreux partage, chère amie !