Les sables émouvants – Alexandre Alpeyrie

Les sables émouvants
M’ont pris dans leurs seins
Millions de petites mamelles
Maternelles
Qui frémissent quand on les effleure

Je n’ose pas trop me débattre car
Le spasme ainsi créé dépasserait l’orgasme
Et tuerait la bête d’insupportable volupté

Il est plus doux de s’y enfoncer
Sentant venir la fin
Proche
Que de s’y arracher

Amer est cet instant
Qui t’a donné la vie
Ça n’arrive que deux fois par an
Et ils sont bien gentils

Les phrases sortent difficilement de la tête
Bientôt engloutie
Deux mains dépassent encore
Pour écrire
Contre l’oubli

Et cette ultime décadence
Tsunami : la mer qui te recouvre
Et brusquement t’arrache à la vie
C’est enfin le moment
Je suis prêt… Allons y !

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

13 vues
S'abonner
Me notifier pour :
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires