L’envol – Nabil Khennous

Comme le reflet d’un éclat de lumière
dans le sourire d’une nuque dénudée
de mon passé et présent me suggère
Des pieds racines de tête heliotropée
le frémissement d’un chaud geyser
crachant des signes comme des clés

S’annonce le battement délicat
de mes ailes fébrilement déployées
des fleurs pourpres d’un buddleia
Sur la nef à la proue enamourée
il ne suffira que d’un seul pas
pour voir à nouveau les clartés

Entendre les Alizés murmurés
parcourant la blancheur d’une dune
sur laquelle une main s’est pâmée
effeuillant ses trésors, une fortune
Une vie qui enfin se serait trouvée
dans le vif andante rêveur d’une lune

3.9 9 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

113 vues
Les Fleurs de Vent

Les Fleurs de Vent (11)

De la vanité comme une brise d'été, de l'égo comme une tornade endimanchée, de l'amour comme un torrent de montagne non domestiqué, le doute de l'imposteur qui s'invite encore parfois à diner, quelques vers de terre et d'eau les deux mélangés qu'importe le flacon quand peuvent surgir quelques joyeuses étincelles! Vivre et aimer malgré les chutes et les erreurs, jamais n'y renoncez car c'est la seule chose qui nous fait nous sentir véritablement exister!

S'abonner
Me notifier pour :
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires