Le migrant – Mohamadine Farsi

Le migrant

Un homme plutôt jeune à la peau basanée

Portant des vêtements sales et chiffonnés

S’aventure dans les rues de Paris,étonné

La peur au ventre,le regard consterné

Il semble surpris par ce climat

Qui lui semble si différent

Par ces hauts bâtiments

Qui sont si imposants

Le migrant repère un parc

À l’air apaisant

L’homme se dirige et s’allonge

Sur un banc accueillant

Tout en agrippant

Son petit sac précieusement

Il  s’endort épuisé

En revivant

Ce long et pénible voyage

Qu’il vient  de traverser

Incessamment

Pendant lequel il a été en danger constamment

Il se revoit ,embarqués

Avec d’autres migrants

Sur un petit bateau

Voguant dans l’océan

Subitement la tempête

S’est déchaînée

Provoquant des grandes et

Menaçantes vagues

Qui ont failli les submerger

Tous ont cru leur dernière

Heure arrivée

Après la mer,ils sont dans

Un camion,entassés

La faim,la soif,

Ils semblent déshydratés

Puis aux  alentours de Paris

Ils ont été abandonnés

Tous alors se sont éparpillés

Et voilà donc ce migrant

Dans ce parc peu fréquenté

Sur ce banc où il s’est couché

L’effort et le voyage l’ont épuisé

Il repense à ce jour où là-bas

dans ce pays africain oppressé

Il a du quitter à contrecoeur

Mais fermement décidé

Sa chère épouse et ses deux

Enfants bien-aimés

La faim,la misère

Cela ne pouvait plus durer

Il part alors rejoindre l’Europe

Pour y travailler et envoyer

Aux siens de quoi manger

Soudain,toujours sur ce banc

L’homme s’assied et lentement

Lève les yeux vers le ciel éclairé

Lui demande pourquoi n’est-il pas né

Sous une étoile plus aisée

Il semble découragé,désemparé

Dans sa tête,tellement de questions

Qu’il ressent une grosse pression

Il se sent si seul,si impuissant

Mais il ne va pas abandonner

Il implore alors Dieu

De le guider,de l’aider

De lui ouvrir la porte afin

D’avoir un avenir plus clément

Demain alors,il prendra en main

Son propre destin qui l’attend

Farsi Mohamadine

4.7 3 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

15 vues
Mohamadine Farsi

Mohamadine Farsi (41)

J’ai 59 ans, mari, père de 4 enfants.
Je suis électro-mécanicien et j’habite en Belgique en région liégeoise.
Depuis mon plus jeune âge, j’aime la lecture l’écriture mais la vie a fait que j’ai laissé un peu de coté cette passion.
Il y a peu ,j’ai découvert un site passionnant « plume de poète ».
J’y ai découvert également des personnes formidables, des poèmes sublimes et des échanges amicaux, chaleureux.
Cela m’a convaincu d’écrire à mon tour et de m’épanouir pour le restant de mes jours à venir.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
4 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Colette Guinard
Membre
20 décembre 2020 19 h 53 min

Cette réalité est douloureuse mais un jour viendra où les hommes seront tous égaux , merci pour ce partage

Gustave Djibee
Membre
20 décembre 2020 16 h 17 min

:
Vécu ?

Alain Salvador
Membre
20 décembre 2020 10 h 46 min

Un poème ou la vérité est écrite au présent
Merci