Le même poème …. – Ilef Smaoui

Le thème que cœur aborde
Est tout ce dont il déborde
Est avec quoi et qui il s’accorde
Son mode son monde ses cordes

Il est toujours branché son modem
Pour donner jour aux nuits blêmes
Pour meubler cœurs avec « j’aime »
Pour peupler son jardin de son totem

Quoiqu’on fasse
Quoiqu’on casse
Quoiqu’on tracasse
Son fond rien ne l’efface

Dans son jardin il y a un arbre
Son tronc n’est pas en marbre
Ses racines ne sont pas macabres
Cet arbre est son unique sabre

Les mots qui dans cœur scintillent
Ce sont ses sentiments qui l’habillent
Qui l’amusent et même le titillent
Qui sont avec sa conviction sans grille

Où qu’il aille il reste égal à lui-même
Déverse sur âmes qui errent sa crème
Traverse le temps avec ses théorèmes
Renverse chansons avec son diadème

Quoiqu’on puisse le mordre
Quoiqu’on puisse le tordre
Quoiqu’on puisse le pendre
Rien ne peut ardre son ordre

Dans sa chanson il y a un épithète
Qui tout les jours se répète
Sa partition est à perpette
Cœur la chante sans besoin de tête

Le sujet sur lequel cœur danse
Est celui qui appartient à sa croyance
Est celui qui maintient sa romance
Est le pardon immense l’amour intense

Il est toujours connecté avec couleurs et lumières
Il possède une extraordinaire jaumière
Qui le guide comme mains d’infirmière
Son remède est ange qui nourrit sa rose trémière

Quoiqu’on le démente
Quoiqu’on le lamente
Quoiqu’on le fragmente
Avec amour grâce diamante

Avec son ange ses liqueurs il les rédige
Vers le bonheur ses habitants les dirige
Avec son ange son meilleur il l’érige
Et devient trigger de la joie son aurige

Photo de Ilef Smaoui.

 

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

10 vues
Ilef Smaoui

Ilef Smaoui (1)

Je m’appelle Ilef Smaoui née Gouiaa , dés mon jeune âge j’étais fort romantique , je buvais tout ce qui est poétique , j’ai commencé à écrire mes propres poèmes à l’âge de quinze ans , j’avais cet amour dans le sang …A vingt trois ans mère de deux enfants et une maitrise d’études supérieures à terminer je n’ai pas eu le temps d’écrire mais je continuais à lire énormément …J’ai eu mon troisième enfant je me suis oubliée complètement tout mon bonheur était de l’entourer étroitement …Le jour où il est parti en Russie pour faire ses études en pharmacie une partie de mon cœur était avec lui …Tellement chagrinée la plume a repris la poésie et le premier poème était pour lui …Puis je suis entrée dans le monde virtuel qui a ranimé mon réel , le cœur poète a commencé à décrire son arc-en-ciel et tout son essentiel ….

S'abonner
Me notifier pour :
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires