L’accent occitan – Christian Satgé

Cycle toulousain

J’ai en voix quelque accent,
Pour d’aucuns agaçant,
De l’Occitan qui m’ reste
De mes racines agrestes…
Comm’ l’Autan, tu m’entends,
J’ai l’accent occitan !

D’un « parler qui empeste
L’patois des paysans »
Comm’ dis’ les méprisants,
Ceux qui trouvent indigestes,
Désuets, déplaisants
Et, sans foi le protestent,
Nos bons vieux troubadours
Et leurs beaux chants d’amour.
Ces gens, jamais en reste,
Sont souvent les enfants
Des souffleurs d’olifants
Qui ont occis tant, geste
Dont aucun n’se défend,
Leur Histoire en atteste,
De Cathar’ en leurs tours
Et d’parpaillots d’Adour.

J’ai en voix quelque accent,
Pour d’aucuns agaçant,
De l’occitan qui m’ reste
En bribes bien modestes…
Comme antan, tout autant,
J’ai l’accent occitan !

Fruit de la langue nôtre,
« Un de ces baragouins
Pour les p’tis vieux du coin »,
Aux yeux de ces apôtres
Qui se pincent le groin
Mais qui chez nous se vautrent
Et, seuls, ont un Pays
Que jamais on n’trahit.
Qu’avons-nous, nous, chers hôtes ?

Des coutumes souvent
En costumes d’avant,
Traditions qu’on radote
Et vend aux estivants ;
Dictons et anecdotes
« Typiques » ou « jolis » ;
L’saucisson, l’aïoli,…

 


 

J’ai en voix quelque accent,
Pour d’aucuns agaçant,
De l’Occitan qui m’ reste,
Qui rend mes mots plus prestes…
Combattant et constant,
J’ai l’accent occitan !

Il fait chanter « Mireille »
« Ce vieux charabia »,
« Langue de galapiats »,
Aux formul’ sans pareilles,
Vulgaires et parias,
Pour les chastes oreilles
De l’idiome officiel
Qui a grisé nos ciels.
Mon accent est rebelle
Dans mon pays conquis,
De réseaux en maquis,
Il est comme un libelle :
Partout où il naquit,
Il fait danser les Belles
Et chanter dans les rues
Toujours aussi courues !

J’ai en voix quelque accent,
Et ne peux pas le perdre
C’est mon âme et mon sang,
Et ne veux pas les perdre !
De tous temps, pour longtemps,
J’AI L’ACCENT OCCITAN !

 

© Christian Satgé – mai 2011

 

 

 

 

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

33 vues
Christian Satgé

Christian Satgé (834)

Obsédé textuel & rimeur solidaire, (af)fabuliste à césure… voire plus tard, je rêve de donner du sens aux sons comme des sons aux sens. « Méchant écriveur de lignes inégales », je stance, en effet et pour toute cause, à tout propos, essayant de trouver un équilibre entre "le beau", "le bon" et "le bien", en attendant la cata'strophe finale. Plus "humeuriste" qu'humoriste, pas vraiment poétiquement correct, j'ai vu le jour dans la « ville rosse » deux ans avant que Cl. Nougaro ne l'(en)chante. Après avoir roulé ma bosse plus que carrosse, je vis caché dans ce muscle frontalier de bien des lieux que l'on nomme Pyrénées où l'on ne trouve pire aîné que montagnard.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
2 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Bernard Rasson
Membre
4 juin 2018 8 h 55 min

poème/chanson très sympa ! bienvenue chez les … on dit comment pour les gens du sud ? ;-)