La lumière des saisons – Colette Guinard

LA LUMIÈRE DES SAISONS

Lumière farouche de ces derniers jours
Est absente et en infidélité
Le soleil nous boude il se fâche,
Derrière les nuages, il se cache.

Le printemps est parti sans remord,
La saison suivante l’a remplacé en accord
Où sont passées nos soirées à rêver,
Dans le jardin fleuri sur un transat allongé.

Attendant de voir les joyaux de la nuit étoilée,
Sous ta voûte céleste, je laisse voguer mon âme
Voir poindre la clarté des beaux jours de l’été,
Ce brasier sous nos yeux s’éclaire et s’enflamme.

Dans les cieux avec ces milliers d’étoiles
Qui voltigent, se bousculent et nous voilent,
Notre vision de ce spectacle mystérieux,
Qui s’étale là, impénétrable, devant mes yeux.

Il brûle d’une lumière bleuté et s’éteint en poussière
Comme tout ce qui naît et renaît éphémères
Je m’assoupis, mon esprit vagabonde, immergé d’images
Qui se réaliseront dans un avenir encore bien davantage.

Texte de Colette Guinard

5 1 vote
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

17 vues
Colette Guinard

Colette Guinard (442)

Je suis marié à Jean depuis 63 ans ,nous nous sommes connus gamins 14 et 17 ans , nous nous aimons d’un amour idyllique qui a enrichi ma vie et m’a donné des ailes ,de l’inspiration pour la peinture,la sculpture, la poésie , je suis en fauteuil roulant depuis treize ans après un A V C !
Actuellement je vis dans un résidence seniors afin d’être proche de mon époux qui est en face dans un ehpad en fauteuil roulant lui aussi ayant fait un très grave A V C il a perdu toute son autonomie mais garde intact son intellect ce qui nous permet de vivre notre complicité !

Nos quatre enfants nous ont donné une grande famille Jean et moi attendons ensembles le bout du chemin main dans la main, rien ne vaut la vie elle mérite d’être vécue

S'abonner
Me notifier pour :
guest
5 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Lucienne Maville-Anku
Membre
7 juillet 2021 20 h 25 min

Empreint est ce beau texte de nostalgie mélancolique…
Il est bon de se remémorer les beaux souvenirs des bons moments du passé qui viennent, n”est-ce pas, illuminer les petites nuits du présent.

Merci, Colette, pour ce passage, et douce et paisible nuit à vous. Lucienne.

Alain Salvador
Membre
6 juillet 2021 17 h 21 min

Les quatre saisons de Blanche, après ceux de Vivaldi

Pascale Jarmuzynski
Membre
6 juillet 2021 8 h 59 min

Et oui chère Colette, l’été à du mal à se stabiliser cette année … peut être veut il nous punir de maltraiter autant notre belle planète …
et il est vrai que l’on ne peut s’empêcher de se retourner vers les belles saisons “d’avant” … et rêver, espérer que l’on pourra les retrouver …
douce journée à toi Colette.