Je suis qu’une poussière dans la lumière des lyres et j’adore lire et écrire ! – ILEF SMAOUI –

Je ne suis qu’une goutte dans l’océan des poètes
Je goûte les adjectifs les verbes les épithètes
Tous ceux qui envoûtent mon cœur et sa planète
Ma plume sans doute en petits vers les interprète

Je ne suis qu’une vague dans la mer de la poésie
Les rimes riches m’extasient
Ma plume qui est pour mon cœur son jumeau son sosie
Exprime ses dires ses fantaisies

Je ne suis qu’un atome dans le royaume des poèmes
Les miens sont le miroir de mon cœur et ce qu’il aime
Les miens sont le rêvoir de mes souhaits suprêmes
L’amour la paix l’espoir ma plume adore leurs thèmes

Je ne suis qu’un grain dans la montagne des vers
Je l’escalade en chantant mes mots toujours fiers
De ne pas posséder bombes fusils pistolets révolvers
Mais un cœur pour la clémence et la tolérance ouvert

Je ne suis qu’un petit soldat dans les armées des plumes
Mais j’aime lutter avec eux même sans être dans les légumes
Lutter contre les guerres cruelles les injustices les brumes
J’aime être sur ce terrain qui parfume la vie et la joie l’allume

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

44 vues
Ilef Smaoui

Ilef Smaoui (1)

Je m’appelle Ilef Smaoui née Gouiaa , dés mon jeune âge j’étais fort romantique , je buvais tout ce qui est poétique , j’ai commencé à écrire mes propres poèmes à l’âge de quinze ans , j’avais cet amour dans le sang …A vingt trois ans mère de deux enfants et une maitrise d’études supérieures à terminer je n’ai pas eu le temps d’écrire mais je continuais à lire énormément …J’ai eu mon troisième enfant je me suis oubliée complètement tout mon bonheur était de l’entourer étroitement …Le jour où il est parti en Russie pour faire ses études en pharmacie une partie de mon cœur était avec lui …Tellement chagrinée la plume a repris la poésie et le premier poème était pour lui …Puis je suis entrée dans le monde virtuel qui a ranimé mon réel , le cœur poète a commencé à décrire son arc-en-ciel et tout son essentiel ….

S'abonner
Me notifier pour :
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires