Ivresse d’un Paris – Anne Cailloux

Le soleil flambe

se couchant au pied de Notre Dame

donnant une couleur baroque au whisky

sous les ronronnements de Minos.

 

je sens déjà l’ivresse d’un Paris conquis d’avance

quel dieu avez vous invoqué

pour que je me plie ainsi

qu’avez vous fait  pour que je sois troublée à ce point !

 

Devant les vitraux centenaires

les gargouilles se dressent

les ombres deviennent mystiques

les passions naissent.

 

 

Vos mots sur ma nuque se calligraphient

Ils préludent vos actes d’amour

un baiser vient d’éclore

devant le Pont de Notre Dame tressé de fer

 

Mes envies immortelles

s’offrent aux yeux de Paris

L’aube, poindra t-elle déjà

ou aurais-je une nuit sans fin !

 

Les rosaces aux couleurs psychédéliques s’éteignent

au crépuscule le gothique prend vie

l’ombre d’Esméralda flotte dans l’air de notre temps

devenez Hugo et offrez-moi l’éternité

 

Depuis que vos essences se sont posées sur moi

j’erre le jour, je vous cherche la nuit

je me suis éveillée ivre de mes songes enfin vécus

Sous un soleil levant ou mon corps devint flamme

 

Ce soir là, J’ai vu la Seine couler dans vos yeux

sur votre âme où était inscrit “ne pas nous déranger”.

Mon Hugo, offrez des couleurs à mes proses

que je puisse écrire «  Chapitre I »

 

Je serais votre Esméralda

que Dieu me soit témoin, je vais vous envoûter

devant les saints, les gargouilles et les anges

si Dieu veut, vous serez ma plus belle histoire d’amour.

 

_Anne Cailloux

 

 

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

22 vues
Anne Cailloux

Anne Cailloux (304)

Depuis ma naissance, je fus autodidacte et trop rêveuse.
Spécialiste dans l'art thérapie et les maladies neurodégénératives, j’essaie de retenir le temps des autres et du mien.. Quelques diplômes, une passion pour l'art et les poètes. J'ose dormir avec Baudelaire.
Je suis une obsédée textuelle . Je peins, je crée et maintenant j’écris. Je remets cent fois mon ouvrage pour me corriger. De quinze fautes par lignes je suis passée à quinze lignes pour une faute... Deux livres en préparation et peut-être un recueil de poèmes, si Dieu veut.Anne

Je suis une junky des mots..

S'abonner
Me notifier pour :
guest
6 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Christian Satgé
Membre
12 mai 2018 7 h 11 min

Voilà un poème d’amour à double entente et autant de détente. Une belle réussite sur le fond et la forme, mieux qu’une alliance un alliage !
Merci pour ce partage, Anne.
Amicalement
Christian

Fattoum Abidi
Membre
12 mai 2018 1 h 56 min

Ah! Quelle! Magie les mots donnent vie à la belle place de Paris,
Bravo Anne d’avoir donné une âme à cette ville majestueuse,
Douce nuit
Mes amitiés
Fattoum.

O Delloly
Membre
11 mai 2018 23 h 56 min

merci Anne pour ce moment parisien
Notre Dame a ce côté mystérieux qui, embrase l^Etre de mille mots…
bravissimo
bise
Oliver