Ilef, je suis toujours Ilef ! – Ilef Smaoui

Poète, je suis toujours le même poète
Qui longtemps reflète sur la planète
Ce qu’il aime ce qu’il adore et souhaite
Qui calme les orages et les tempêtes

Personne, je suis toujours la même personne

Qui longtemps oublie et pardonne
Et le verbe aimer elle le couronne
Elle l’adore le colore l’éclore et le chantonne

Poète, je suis toujours le même poète
Qui s’intéresse aux cœurs et au contenu des têtes
Il encourage à ce que cœurs allaitent
Les esprits de propreté et de tolérance parfaites

Être, je suis toujours le même être
Qui invite à éclat de joie et évite tout état piètre
Qui nomme l’amour le chef d’orchestre
Toute l’année durant ses mois et ses semestres

Poète, je suis toujours le même poète
Qui écrit des vers pour le soleil non la comète
Qui veut que son cœur se soumette
A l’amour lequel toutes méchancetés les jette

Cœur, je suis toujours le même cœur
Plein d’espoir pour retrouver le bonheur
Pour planter ses grains à la longueur
Pour voir splendeur dans les profondeurs

Poète, je suis toujours le même poète
Qui adore les amusettes
Qui fume des cigarettes
Qui mange les galettes et les ablettes

Esprit, je suis toujours le même esprit
Qui voyage dans les féeries
Qui atterrit dans beaux jardins fleuris
Et enlève herbes endolories

Poète, je suis toujours le même poète
Qui a une baguette laquelle reste toujours prête
Pour faire parler toutes bontés muettes
Pour que générosité agisse même étant discrète

Âme, je suis toujours la même âme
Qui prie jour et nuit pour flamboyer ses flammes
Qui aime les animaux et les réclame
Qui aime la mer bleue dans laquelle elle se pâme

Poète, je suis toujours le même poète
Qui aime écrire l’amour avec une allumette
Qui aime écrire la paix avec chant de l’alouette
Qui aime les écrire avec le sucre des épithètes

©Ilef Smaoui

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

12 vues
Ilef Smaoui

Ilef Smaoui (1)

Je m’appelle Ilef Smaoui née Gouiaa , dés mon jeune âge j’étais fort romantique , je buvais tout ce qui est poétique , j’ai commencé à écrire mes propres poèmes à l’âge de quinze ans , j’avais cet amour dans le sang …A vingt trois ans mère de deux enfants et une maitrise d’études supérieures à terminer je n’ai pas eu le temps d’écrire mais je continuais à lire énormément …J’ai eu mon troisième enfant je me suis oubliée complètement tout mon bonheur était de l’entourer étroitement …Le jour où il est parti en Russie pour faire ses études en pharmacie une partie de mon cœur était avec lui …Tellement chagrinée la plume a repris la poésie et le premier poème était pour lui …Puis je suis entrée dans le monde virtuel qui a ranimé mon réel , le cœur poète a commencé à décrire son arc-en-ciel et tout son essentiel ….

S'abonner
Me notifier pour :
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires