Demain tue aujourd’hui – Véronique Monsigny

Demain tue aujourd’hui (Véronique Monsigny)

 

Quand je serai, quand je pourrai

Espoir lointain qui m’aide à vivre

Ce balancier qui m’équilibre

Pour franchir du temps le marais

 

Si je l’avais, si j’obtenais

Ce que mon rêve m’avait promis

Ce qui toujours manque à ma vie

Telle que je me veux je serais

 

Si j’avais su, si j’avais pu

Quelles folies n’aurais-je faites

Entre les fêtes et les défaites

J’aurais vieilli  jamais repue

 

Où est passé ce temps perdu

Entre l’espoir et le regret

Cet espoir qui meurt dès qu’il nait

Regret des vanités déçues

 

demain tue aujourd'hui

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

8 vues
S'abonner
Me notifier pour :
guest
3 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
mnemosyne69
Invité
17 novembre 2015 15 h 37 min

Merci pour ce joli poème, où l’on vous sens très triste. En effet, l’espoir demeure, comme un ultime réflexe de survie pour faire face à la vie, celle qui nous dépasse, qui court et peut s’arrêter à tout moment, brusquement. S’il existe un remède à toutes nos défaites, il réside en l’amour de l’autre, car lui seul donne un sens notre à notre existence. “L’autre peut avoir mille aspects “

Brahim Boumedien
Membre
17 novembre 2015 14 h 49 min

Merci, chère amie, pour ce généreux partage où les regrets inutiles ont l’air de l’emporter sur des aspects positifs qui doivent exister. J’en ai le certitude. Prendre appui, sur ces points positifs, ne pas se laisser abattre et continuer de l’avant. L’espoir demeure !