De vous, ce que je veux – Anne Cailloux

L’été endeuillé m’offre de nouveau le temps

le temps de vous offrir des proses

des proses qui vont faire de vous ce que je veux.

 

Ce que je veux ? votre sourire et votre regard

Votre regard j’en ferai un poème,

Un poème où vos baisers clandestins

seront un ombrage pour cacher vos envies

 

Vos envies qui se déposeront

comme un souffle sur mon corps

Mon corps qui appellera l’érotisme de vos pensées

Vos pensées nomades deviennent sédentaires

vous serez dépendant de mes appels

mes appels vous rendront fou

 

Fou de moi car avant de m’aimer

vous étiez ignorant du plaisir de l’amour

L’amour… ; Allez déposez-moi une main courante sur mon corps.

Mon corps qui s’est éveillé un soir d’été…

.

©Anne Cailloux – 21/09/2018

 

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

68 vues
Anne Cailloux

Anne Cailloux (304)

Depuis ma naissance, je fus autodidacte et trop rêveuse.
Spécialiste dans l'art thérapie et les maladies neurodégénératives, j’essaie de retenir le temps des autres et du mien.. Quelques diplômes, une passion pour l'art et les poètes. J'ose dormir avec Baudelaire.
Je suis une obsédée textuelle . Je peins, je crée et maintenant j’écris. Je remets cent fois mon ouvrage pour me corriger. De quinze fautes par lignes je suis passée à quinze lignes pour une faute... Deux livres en préparation et peut-être un recueil de poèmes, si Dieu veut.Anne

Je suis une junky des mots..

S'abonner
Me notifier pour :
guest
6 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Laurence de Koninck
Membre
22 septembre 2018 11 h 13 min

Superbe poème d’amour, vos mots font mouche à chaque fois. Bravo Anne!

Plume de Poète
Administrateur
22 septembre 2018 7 h 17 min

En effet Magnifique texte Anne !
Merci pour vos merveilleux partages qui fleurissent chaque jour sur le site.
Il serait certainement judicieux d’ajouter votre biographie sur votre profil membre afin qu’elle apparaisse sous vos textes, car nous n’avons pas ici le détail de votre parcours et de vos motivations pour l’écriture ce qui renforcerait votre présentation auteur pour le plaisir des lecteurs, membres et visiteurs.
Merci d’y penser Anne…
Bien à vous,
ALain

Christian Satgé
Membre
22 septembre 2018 7 h 03 min

Les mots me manquent pour dire combien j’ai apprécier les sons et le rythme de ce poème. Non, c’est faux, un mot me vient après sa lecture : MA – GNI – FI – QUE. Une vraie réussite, je n’ose dire l’une de vos meilleures, mais elle va figurer à coup sûr dans le haut du classement. Bravo encore…