Cycle de la vie – Saber Lahmidi

Je suis un nuage libre et serein.
Je vais où je veux et je vole haut.
Portant du bien, accompagné des grains.
De la pluie sur mon dos et des cadeaux.

Je voyage à travers les paysages.
Invaincu par les vices des barrières.
Je me fiche des frontières sauvages.
Suivant l’audace du cours des rivières.

L’océan assoiffé, qui me désire.
Flirtant avec moi quand il me repère.
Nue suspendue au-dessus de navires.
Gouttelettes en amas caressant l’air.

J’ai senti ses vagues et ses désirs.”
Palette de joie, marque de beauté.
Par ses ondes, il essaie de me séduire.
Et d’y rester en tant qu’un invité.

Il fait signe, espérant me retenir.
Il m’envoie des chants avec les mouettes
Il me dit de beaux mots pour me séduire.
Pensant que je sois la star de sa fête.

Un discours glorifiant ses détails.
La beauté de ses plages en été.
Le charme des îles et de corail.
Son énergie et son immensité.

Je vole et je saute à côté des côtes.
De la pluie sur mon dos et des cadeaux.
Prépare tes biens, apporte ta dot !
J’y penserai. Océan ! À bientôt.

Je suis un nuage abondant et dense.
Je vais où je veux décorant le ciel.
Apport du bien, cortège de brillance.
Portant des dons aux gens entre mes ailes.

La ville me demande de rester.
En tant qu’un rêve et un invité.
Inspiration de créativité.
Et aspiration à l’intimité.

La ville veut que je (pleuve dessus) .
Elle a soif et a besoin de ma pluie.
Sinon, elle sera triste et déçue.
Avant de lui répondre non ou oui.

Elle espère qu’elle me fait pleuvoir.
D’arroser les jolis parcs et les stades.
De laver les routes et les trottoirs.
De briller les maisons et les façades.

J’aimerai certainement et sans doute.
La vie citadine, et ses beaux moments.
Les mouvements dans les rues et les routes.
L’énergie et l’activité des gens.

Les rires et la joie de ses enfants
Leurs écoles et leur charme attrayant
J’aime décorer ses rues de ma pluie,
J’aime aussi le recours aux parapluies.

Je danse et je saute comme une note
De la pluie sur mon dos et des cadeaux.
Prépare tes biens, apporte ta dot !
J’y penserai, belle ville ! À bientôt.

Je suis le pacemaker du climat.
Je m’enlève haut et vais où je veux.
Apportant du bien entre mes amas.
Des cadeaux sur mon dos et des beaux vœux.

Je voyage à travers les paysages.
Invaincu par les vices des barrières.
Je survole les champs et les barrages.
Suivant l’audace du cours des rivières.

Dans un village au pays des merveilles.
Je suis la nuée flottante au-dessus.
D’une verdure vaste sans pareil.
Le choyé et sa beauté aperçue.

L’oiseau retient son souffle avec l’abeille.
Dans le nid chaleureux et dans la ruche.
Le bûcheron se prépare la veille.
Et les papillons mettent leurs capuches.

En attendant le bien et les averses.
Le soir ensemble autour d’un poêle à bois.
La nuit et les clics qui tombent à verse.
Atmosphère de joie au sein des bois.

La campagne aspire notre rencontre.
Elle a ouvert ses bras pour m’accueillir.
Mise en valeur du tableau de ce peintre.
Vivant l’extravagance de plaisir.

Je vole et je saute sur les paillotes.
De la pluie sur mon dos et des cadeaux.
Apporte tes bagages et ta dot !
J’y penserai, paysage à bientôt !

Je suis un ornement créé par Dieu.
Un fleuron agréable et adouci.
L’eau me connaît, la rivière me veut,
L’océan me tente, les mers aussi.

La terre me désire, et les paysages.
Tout le monde m’attend comme invité.
Les villes, les plaines et les villages.
Rêvant et aspirant à ma beauté.

J’ai demandé aux sirènes, aux vagues
À l’océan, aux îles et aux bois.
Pour m’apporter tôt, la dot et la bague.
Et soigneusement, je ferai mon choix.

Où vais-je verser l’eau ? la floraison ?
Chaque lieu veut être aqueux et fertile
Aimez-vous l’arc-en-ciel à l’horizon ?
Ai-je une place dans vos cœurs ? vos villes ?

Je voyagerai entre les montagnes.
Pleuvoir et couler bien dans les artères.
Rejoindre les villes et la campagne.
Ainsi que les vallées et les rivières.

C’est le cycle de la vie et de l’eau.
C’est l’heur de la nature et sa splendeur.
Tout le monde se sert, partout c’est beau.
Des éléments unis, quelle grandeur !

La terre joue sa douce mélodie.
La joie et ses fleurs doivent s’épanouir.
L’espoir continue, le rêve grandit.
D’autres nuages vont naître et grandir.

5 2 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

3 vues
Saber Lahmidi

Saber Lahmidi (107)

Saber, père de 2 garçons, médecin tunisien de Tozeur, la ville des poètes et la capitale des oasis.
Je vis au Qatar depuis 2011.
Je me laisse guider par ma patience et mon endurance. J'aime lire et écrire.
L'écriture m'a ravivé et les mots m'ont rendu heureux.
J'ai commencé à écrire de manière compulsive en juin 2020 lors du premier confinement suite à la première vague de Covid-19.
J'adore ce merveilleux site (Plume de poète)

S'abonner
Me notifier pour :
guest
2 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Alain Salvador
Membre
24 novembre 2020 11 h 57 min

Après une brève escale, nous voici de nouveau dans les cieux…
Heureux de vous retrouver aux commandes de cet appareil, commandant de bord

Merci de bien vouloir prendre des détours, un vol direct serait trop court!!