CARÊME – Véronique Monsigny

CARÊME – Véronique Monsigny

 

Quarante années dans le désert

En quête du pays promis

Temps de gouter à la misère

Pleurer sur les crimes commis

 

Quarante semaines en notre mère

Ignorant des hommes les vices

Avant que monde et  ses chimères

Nous prenne dans ses artifices

 

Quarante jours dans le désert

Vaincre la soif et nos démons

Pour chercher Dieu,  chacun son erre

Au pas d’Elie ou de Simon

 

Quarante nuits sous le déluge

Le monde expie ses exactions

Jusqu’à ce que le ciel le juge

Digne d’une nouvelle création

 

Quarante jours quarante années

L’humanité n’est qu’un instant

Par Dieu à l’Univers donné

Pour détruire l’œuvre de Satan

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

30 vues
S'abonner
Me notifier pour :
guest
3 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Alain Minod
Membre
22 avril 2016 6 h 23 min

Le “mystère” qui hante et qui participe de l’errance finira bien par se dissiper ! C’est cette sorte d’espoir que vous tenez pour votre vie !
Beau poème !!!

O Delloly
Membre
15 février 2016 15 h 51 min

joliment exprimé! chacun à sa vitesse (erre) ; cela est exact…. ce pourraient être les 40rugissants!

Brahim Boumedien
Membre
14 février 2016 19 h 37 min

Quel est le mystère de ce désert qui te hante, Véro ? Serait-ce un désert imaginaire ? Ou bien cela correspond-il à quelque chose de précis qui a marqué ta vie ?