Pour chasser le spleen – Simone Gibert

SG

Quant je regarde l’homme qui dort près de moi,

L’amour que le destin a bien voulu m’offrir,

Mon coeur se serre et profond est mon émoi,

Comment pourrais-je l’empêcher de souffrir ?

 

Quand je regarde l’homme qui dort près de moi,

Je voudrais le pouvoir pour l’aider à guérir,

Soigner ses plaies du corps et de l’âme à la fois,

Et je suis perdue de ne savoir réagir.

 

Quand je regarde l’homme qui dort près de moi,

J’aurais tant et tant de choses à lui dire,

Qui le rassurent et calment son désarroi,

Pour qu’il sache encore qu’il a un avenir.

 

Quand je regarde l’homme qui dort près de moi,

Je sens que cet amour ne pourra pas périr,

Qu’il lui donne la force et lui garde sa foi,

Je sais  bien qu’à nouveau sa vie va refleurir.

 

Quand je regarde l’homme qui dort près de moi,

Je voudrais d’énergie et d’espoir le nourrir,

Car la vie, plus belle, il l’a faite pour moi,

Et cette vie lui rendra son beau sourire.

 

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

18 vues
Simone Gibert

Simone Gibert (142)

Au MAROC depuis l'âge de7 ans.
Etudes secondaires au Lycée de Jeunes Filles à Casablanca.
dans les années 50.

Au Secrétariat d'une Entreprise de Bâtiment à Annecy.

Deux années passées au SENEGAL.

J'aime la nature, la peinture, je m'essaye à la poésie.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
6 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Anne Cailloux
Membre
3 novembre 2018 14 h 08 min

Magnifique écrit où les sentiments foisonnent
force de cet amour qui fera refleurir le reste qui n’est plus..
Anne

Laurence de Koninck
Membre
3 novembre 2018 11 h 22 min

La force des sentiments vous a donné une belle inspiration pour évoquer votre amour pour cet homme. Merci Simone.

Christian Satgé
Membre
3 novembre 2018 8 h 58 min

De toute beauté, ce texte est d’une force incroyablement touchante. Bravo et merci pour ce partage…