Non spécieux mais précieux !! – Ilef Smaoui

Regardez moi cette simple jolie chaise
Dans cette nature qui pourra ne pas se sentir à l’aise ?
Oh mais on y oublie danger des falaises
Et on a dans la bouche le goût des friandise des fraises

On contemple cette couleur vert-amande
Nous arrive dans les narines la senteur des lavandes
On oublie le bruit du tonnerre qui gronde
Comme ils sont nombreux les plaisirs de notre monde

Assis dans cette verdure dans ce mauve
Le cœur s’agite s’excite s’exalte dans son rêve se sauve
Il oublie les actions et les paroles fauves
Adoration admiration passion et paix il en bave et s’y love

Cette chaise ce lieu émeuvent toute âme
La calme par cette déité par ce simple somptueux l’exclame
Oublie dans ce frame ce qui frime et blâme
Oui l’âme réclame ce qui l’enthousiasme et ce qui l’enflamme

Non spécieux mais précieux !!</p>
<p>Regardez moi cette simple jolie chaise<br />
Dans cette nature qui pourra ne pas se sentir à l'aise ?<br />
Oh mais on y oublie danger des falaises<br />
Et on a dans la bouche le goût des friandise des fraises</p>
<p>On contemple cette couleur vert-amande<br />
Nous arrive dans les narines la senteur des lavandes<br />
On oublie le bruit du tonnerre qui gronde<br />
Comme ils sont nombreux les plaisirs de notre monde</p>
<p>Assis dans cette verdure dans ce mauve<br />
Le coeur s'agite s'excite s'exalte dans son rêve se sauve<br />
Il oublie les actions et les paroles fauves<br />
Adoration admiration passion et paix il en bave et s'y love</p>
<p>Cette chaise ce lieu émeuvent toute âme<br />
La calme par cette déité par ce simple somptueux l'exclame<br />
Oublie dans ce frame ce qui frime et blâme<br />
Oui l'âme réclame ce qui l'enthousiasme et ce qui l'enflamme
0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

8 vues
Ilef Smaoui

Ilef Smaoui (1)

Je m’appelle Ilef Smaoui née Gouiaa , dés mon jeune âge j’étais fort romantique , je buvais tout ce qui est poétique , j’ai commencé à écrire mes propres poèmes à l’âge de quinze ans , j’avais cet amour dans le sang …A vingt trois ans mère de deux enfants et une maitrise d’études supérieures à terminer je n’ai pas eu le temps d’écrire mais je continuais à lire énormément …J’ai eu mon troisième enfant je me suis oubliée complètement tout mon bonheur était de l’entourer étroitement …Le jour où il est parti en Russie pour faire ses études en pharmacie une partie de mon cœur était avec lui …Tellement chagrinée la plume a repris la poésie et le premier poème était pour lui …Puis je suis entrée dans le monde virtuel qui a ranimé mon réel , le cœur poète a commencé à décrire son arc-en-ciel et tout son essentiel ….

S'abonner
Me notifier pour :
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires