Mettre en avant parfois ou souvent …._ ILEF SMAOUI _

Sois parfois le sujet
Non le complément d’objet
Pour ouvrir le bon jet

Le jet de pardonner
D’aider et donner
De rire et fredonner

Oublie parfois « j’ai «
Dépasse parfois les préjugés
Pour offrir bon gadget

Gadget qui n’est pas hors pair
Mais qui sert de repère
Pour trouver l’intense ampère

Sois parfois le complément d’objet
Qui écoute certain sujet
Même si ses dires sont non abrégés

Prête-lui ton oreille
Peut être qu’il a besoin de conseil
Ou cherche le soleil

Oublie parfois « je n’ai pas »
Ne te compare pas évite cet appât
Régale-toi si tu as un repas

Regarde ce qu’ils n’ont pas
S’ils ont froid offre leur des draps
Ouvre grand tes deux bras

N’oublie jamais qui tu es
L’estime de toi ne laisse nul la tuer
Et continue à te tutoyer

14520553_1274619185935373_8844414183888876763_n

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

14 vues
Ilef Smaoui

Ilef Smaoui (1)

Je m’appelle Ilef Smaoui née Gouiaa , dés mon jeune âge j’étais fort romantique , je buvais tout ce qui est poétique , j’ai commencé à écrire mes propres poèmes à l’âge de quinze ans , j’avais cet amour dans le sang …A vingt trois ans mère de deux enfants et une maitrise d’études supérieures à terminer je n’ai pas eu le temps d’écrire mais je continuais à lire énormément …J’ai eu mon troisième enfant je me suis oubliée complètement tout mon bonheur était de l’entourer étroitement …Le jour où il est parti en Russie pour faire ses études en pharmacie une partie de mon cœur était avec lui …Tellement chagrinée la plume a repris la poésie et le premier poème était pour lui …Puis je suis entrée dans le monde virtuel qui a ranimé mon réel , le cœur poète a commencé à décrire son arc-en-ciel et tout son essentiel ….

S'abonner
Me notifier pour :
guest
2 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Brahim Boumedien
Membre
27 septembre 2016 22 h 46 min

“Suis-je sujet, suis-je verbe, suis-je complément ; quelle est ma place, entre la majuscule et le point de cette phrase qu’est la vie ? Dis, le sais-tu, toi, dis-le moi, dis !” Voilà ce que j’ai écrit dans l’un de mes poèmes, et je crois que nous nous rejoignons, quant à l’essentiel. Merci, chère amie, pour ce beau et généreux partage !