L’inaccomplissement de l’ombre – Laurelise Chalzib

l’inaccomplissement  de l’ombre    Laurelise  Chalzib

Je guettais les ombres s’allongeant sur la façade

Peu à peu les parties ensoleillées s’estompaient

Un instant ombre et lumière en même proportion

L’ombre était lumineuse

Les pans ensoleillés s’obscurcissaient

Cette duplicité, ce paradoxe, cette joute

La façade ni tout à fait ombre

Ni plus toute au soleil. Un entre-deux.

Cette moirure s’éteignant

Cette ombre scintillant……

A présent quelques pans subsistaient, épars

La façade dans l’ombre restait incandescente

Chaude, réfléchissant la chaleur antérieure

Pourtant l’ombre effaçait doucement la lumière

   “ Celle dont l’avènement ne se surprend

qu’à n’être plus.”

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

7 vues
S'abonner
Me notifier pour :
guest
1 Commentaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Fattoum Abidi
Membre
26 août 2016 1 h 21 min

Bravo beau poème avec des belles images.