LES PORTES DU PASSE… – Yvon Gutierres

Pour mon cousin photographe de talent, qui sait mettre en valeur les couleurs de la vie

Merci Pépito

Yvon

 

 

LES PORTES DU PASSÉ…

 

La magie du regard sur les portes du temps,

Empreinte indélébile encrée à tout jamais

Par l’œil de l’innocent qui a pris tout son temps

De livrer à nos yeux ce qu’on ne voit jamais.

 

Ce long cheminement vers la quête du beau

Donne à son créateur un immense bonheur

Qu’il veut à sa manière partager en cadeau

Instant si merveilleux, qui émane du cœur

 

Il s’en va au hasard rechercher le précieux,

L’appareil à photos le suit en bandoulière

Et sachant que parfois le temps est capricieux

Il donne à sa photo l’ombre et la lumière

 

Un merveilleux accord de couleurs et de vie

Contraste permanent que régit l’univers

C’est dans ces moments-là ou l’artiste ravi

Refaçonne l’image comme le poète ses vers.

 

Chacune de ses photos nous raconte l’histoire

Des portes du passé qui cachent bien des secrets,

Des rêves, des souvenirs, sous forme de mémoire

Qu’il nous laisse pour toujours tout en restant discret

 

Merci au magicien pour sa vision du monde

Qui donne aux moindres choses du relief, du sens.

C’est dans ces petits riens que l’image est féconde,

Caché dans la beauté que l’objectif encense.

Son zoom se refoule sur la porte fermée

Et il reprend serein le chemin à l’envers.

Tout au long de sa vie, il nous aura charmés

Par sa vue de l’esprit, qui fait son univers.

 

Yvon le 26/11/16GetAttachmentThumbnail-3

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

5 vues
Yvon Gutierres

Yvon Gutierres (31)

Ancien ouvrier chaudronnier, il me plaisait de donner une vie au métal, lui insuffler un mouvement, il m’arrivait parfois pour ne pas oublier une phrase, un quatrain d’écrire à la pointe à tracer sur une feuille de métal. J’ai quitté l’école très tôt pour travailler et aider mes parents. Ayant quelque problème avec la langue française, je me suis mis à lire et à aimer la poésie et aujourd’hui je suis heureux d’avoir pu faire éditer mon premier recueil de poèmes chez Edilivre qui me permet de faire partager mes bonheurs, mes amours et mes angoisses.
Je n’ai hélas guère le temps de m’occuper de la promotion de mon recueil, je suis un vieux monsieur débordé, j’ai du mal à finir mon deuxième recueil de poésie et le livre que j’ai commencé, il y a dix ans.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires