Le brouillard sur Alep – Zahia Eliker

Le brouillard sur Alep

 

Un peuple anéanti par les infidèles dénudés,

Mène un combat éternel,

Dirigé par les nations,

Semblent apprécier du goût poiré.

 

Les feux d’artifice illuminent le ciel affaissé.

Le brouillard dense est ténèbre.

L’absence des visites de l’arc en ciel dénié,

Tout semble sinistre.

 

Le peuple s’affole et abandonne la floraison,

S’échappe dans des caves obscures, attend le monde s’élève

L’ennemi ne se lasse pas, semble apprécier la guerre,

 

Le silence des frères serait-il une cloche ?

La mort semble inscrite sur cette terre, enterrée.

Laissant le temps pour le temps,

Voir le retour de la colombe blanche.

 

Le cyprès s’endormit et le poète écrivit,

Cultive l’espoir dans les cœurs sans vie,

Engendre l’histoire d’un peuple terrifié,

Témoigne et condamne les impunités.

 

 

Zahia Eliker

Droits auteur réservés

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

21 vues
Zahia Eliker

Zahia Eliker (12)

Ingénieur d’état en bureau d’études en construction mécanique, j’ai parcouru une longue expérience professionnelle chargée des études et assistante de recherche dans les travaux normatifs.
J’ai rencontré dans la vie du travail, ses avantages et ses inconvénients et notamment devant l’inégalité, beaucoup de pression et une peur de perdre le travail.
Je rends hommage à mon mari qui m’a aidé à concilier le travail et notre vie familiale.
Je pratique de la natation. En retraite depuis quelques années, j’ai décidé de reprendre ma passion à
la littérature française, de faire connaître mes ouvrages et de rencontrer des gens avec la même passion dans l’âme. Mais aussi pour me soutenir à élargir mes connaissances et de les partager.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires