La vie sa substantifique moelle est un cœur qui la ressent si belle !! _ ILEF SMAOUI _

La vie est dix pour cent ce qui nous arrive
Et quatre vingt dix pour cent comment on l’ active
Comment le négatif on le positive
Comment le passif on le ravive
Comment un rien nous motive
Comment l’admiratif on le captive

Quand la vie avec une force féroce nous donne des prunes
On doit avoir la force d’extraire joie des choses communes
Tout petit sourire est fortune
Tout petit point lumineux est lune
Tout petit plaisir est à la une
On voit le jour se lever après la brune

La vie peut nous mettre mille fois à genoux tel esclave
A nous de nous relever mille et une fois on est si brave
Oui on rencontre des entraves
On passe par moments graves
Mais la vie demeure si belle si suave
Et remplira encore de joie nos caves

14468619_1006314566161138_2950637428500709658_o

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

0 vue
Ilef Smaoui

Ilef Smaoui (1)

Je m’appelle Ilef Smaoui née Gouiaa , dés mon jeune âge j’étais fort romantique , je buvais tout ce qui est poétique , j’ai commencé à écrire mes propres poèmes à l’âge de quinze ans , j’avais cet amour dans le sang …A vingt trois ans mère de deux enfants et une maitrise d’études supérieures à terminer je n’ai pas eu le temps d’écrire mais je continuais à lire énormément …J’ai eu mon troisième enfant je me suis oubliée complètement tout mon bonheur était de l’entourer étroitement …Le jour où il est parti en Russie pour faire ses études en pharmacie une partie de mon cœur était avec lui …Tellement chagrinée la plume a repris la poésie et le premier poème était pour lui …Puis je suis entrée dans le monde virtuel qui a ranimé mon réel , le cœur poète a commencé à décrire son arc-en-ciel et tout son essentiel ….

S'abonner
Me notifier pour :
guest
2 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Brahim Boumedien
Membre
1 octobre 2016 15 h 50 min

Merci, Ilef, pour le partage de cette conception de la vie qui dépend en grande partie de la façon dont nous la voyons : y mettre “une pincée” de poésie, comme tu le fais, n’est pas une mauvaise chose. Merci, chère amie !