La nature compatit ….- Ilef Smaoui

La nature compatit ……

La nature comme toujours
Se dévoue et prouve son amour
On la voit et on l’entend
Partager l’chagrin des palpitants

Le vent a tellement crié
Telles nos âmes qui n’cessent de prier
Sa compassion on l’a entendu
L’vent se plaint d’voir si vides nos rues

La nature larmoie, elle est là sa pluie
Ses larmes lavent la terre de ce virus qui nuit
Elle nourrit aussi ses fleurs et arbres
Lesquels sont tristes, n’restent pas de marbre

La nature même si l’homme l’a polluée
Elle adore les humains et aime les saluer
Elle voudrait beaucoup qu’ils lui sourient
En voyant son si beau printemps fleuri

Le soleil longtemps chaleureux
Est généreux, veut voir les gens heureux
Même si les nuages le voilent
Il trouve une sortie pour projeter ses étoiles

La nature m’a toujours fort aimée
Lors de la mort de ma EMNA, cet amour elle l’a si bien rimé
Elle a su que le confinement m’empêche aller au cimetière
Alors elle m’a transmis un message de ma fille à sa manière

La mer vous remercie pour votre amour
Elle désire vous voir remplir ses plages un prochain jour
Elle vous demande de vous armer de foi
Ses vagues vous offriront encore c’qui emplit cœurs d’joie

La nature vous aime toutes et tous tant
Le vaccin contre l’covid-19 elle l’attend
Dieu notre créateur entend toutes nos prières
Pour envoyer aux scientifiques sa lumière

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

16 vues
Ilef Smaoui

Ilef Smaoui (1)

Je m’appelle Ilef Smaoui née Gouiaa , dés mon jeune âge j’étais fort romantique , je buvais tout ce qui est poétique , j’ai commencé à écrire mes propres poèmes à l’âge de quinze ans , j’avais cet amour dans le sang …A vingt trois ans mère de deux enfants et une maitrise d’études supérieures à terminer je n’ai pas eu le temps d’écrire mais je continuais à lire énormément …J’ai eu mon troisième enfant je me suis oubliée complètement tout mon bonheur était de l’entourer étroitement …Le jour où il est parti en Russie pour faire ses études en pharmacie une partie de mon cœur était avec lui …Tellement chagrinée la plume a repris la poésie et le premier poème était pour lui …Puis je suis entrée dans le monde virtuel qui a ranimé mon réel , le cœur poète a commencé à décrire son arc-en-ciel et tout son essentiel ….

S'abonner
Me notifier pour :
guest
2 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Brahim Boumedien
Membre
30 mars 2020 21 h 27 min

Merci, Ilef, pour ce partage printanier, fleuri d’espoir !