La joie du romantisme – Luc Harache

Je veux être léger sans paraître futile,

Peindre la profondeur sans jamais être lourd !

“O puissant Mendelssohn ! Je vénère ton style

Qui déborde de drame et de joie, tour à tour !

 

Je suivrai ton exemple, ainsi qu’un bon disciple !

Ma rime se fera l’écho de ta musique !

Et de toute ma plume, aux palpitants périples,

J’unirai, comme toi, l’allègre au pathétique !”

 

Telle est mon ambition ! Telle est ma vérité !

Car je crois, fermement, que l’océan pesant

A besoin de la brise, afin d’être exaltant !

 

C‘est pourquoi je chéris ce romantisme ailé

Qui est comme un rayon d’espoir, en plein hiver,

A l’heure où tout sentait le tragique et l’amer !

 

©Extrait de mon troisième recueil de poèmes “La félicité”,

publié chez Chloé des Lys : http://www.editionschloedeslys.be

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

51 vues
Luc Harache

Luc Harache (30)

A 16 ans, je compose mon premier poème solide, « L’Ange ». Bachelier en 1983, je travaille actuellement aux Finances Publiques . Je suis l’auteur de trois florilèges :
« Les anges » édité chez Chloé des Lys (primé deux fois) ; « Le miraculé » aussi édité chez Chloé des Lys ; le dernier vient d’être publié par Chloé des Lys (prix Louis Bouilhet 2017). Le tout forme la trilogie sincère de ma vie sublimée . On peut se procurer les trois ouvrages, pour un prix modique, à l’adresse : http://www.editionschloedeslys.be

S'abonner
Me notifier pour :
guest
2 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Invité
7 janvier 2019 18 h 09 min

Très beau sonnet qui fait un bien fou. Merci.