Enfant perdue – Fouzia El Mellah

Merci à ma fille Laila pour cette dédicace

Je me rappelle de mon enfance, elle a dit
Ma mère et mon père sont allés au paradis
Le sentiment de manque en moi a grandi
L’odeur de la peur et du destin maudit

Enfant j’étais, sans rire, sans sourire
Forcée à survivre, dire et mentir
Courir derrière une enfance et acquérir
Les déceptions qu’une orpheline n’a pu fuir

Souvenirs et mémoires dans le noir perdus
Cédant la place à une perception tordue
Dis ! Comment une femme qui a tout vendu
N’a pu acheter un passé défendu ?

Viens dans mes bras belle enfant
Te rassurer que plus rien ne sera décevant
T’apprendre que dorénavant je serai ta maman
Et avec toi je verrai des jours émouvants 

5 1 vote
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

9 vues
Fouzia El Mellah

Fouzia El Mellah (130)

Je ne suis ni artiste...ni poète...ni écrivaine...juste que j'aime la poésie...j'aime les mots, ils viennent toujours de mon cœur...ils guident ma main et ma plume pour les coucher sur la feuille blanche...ces mots, qui font panser mes maux...seule l'écriture, me met en bonne humeur..

Poésie, souffle de mon existence
Ma voie depuis ma douce enfance
Par laquelle je dis ce que je pense
Toute ma joie, et mes souffrances

S'abonner
Me notifier pour :
guest
1 Commentaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Malik Douadibo
Membre
8 février 2017 21 h 11 min

un poème très touchant Dis ! Comment une femme qui a tout vendu
N’a pu acheter un passé défendu ? c’est émouvant
beau partage ma chère poétesse Fouzia.