Ma bien aimée et la pluie –

Je crains que la pluie comble le monde sans toi.
Depuis ton absence je suis complexé de la pluie
L’hiver me couvrait avec son manteau de soie
Je ne sentais ni le froid, ni le bruit.

Le vent hurlait derrière ma fenêtre où je suis,

tiens voila ma mèche de cheveux, tu chuchotais
Et maintenant je suis assis et la pluie.
Sur mes bras, sur mon visage elle me fouettait.

Sans défense tu m’as laissé. Toi qui voyageait
Comme une colombe entre ma vision et ma pensée
Comment puis-je de ma mémoire t’effacer
Toi qui es sculptée dans mon cœur et gravée.
Ton amour coulait dans le sang.

poème adapté d’apres le grand poète Nizar Kebani

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

17 vues
S'abonner
Me notifier pour :
guest
2 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Fouzia El Mellah
Membre
8 février 2017 14 h 48 min

Ton poème est vraiment très beau…. tellement danse et tellement intense.
Un vrai bonheur pour les oreilles….elle a de la chance ta bien aimée…..
Amitié poétique….