De l’Aude au coucher – Laurence de Koninck

Ô majestueux Domaine de Puychêne,

Je te loue, m’attache, m’enchaîne

A tes charmes déjà reconnus,

Cercle proche, simples inconnus.

 

Trois jours de grande félicité,

A rire, jouir, partager, cheminer ;

Balade des cinq sens, emportés par le vent,

Soufflant complicité, air joyeux et grisant !

 

Que tournent nos têtes rondement,

Que la joie demeure éternellement ;

En Languedoc point de langue de bois,

L’authenticité est toujours de bon aloi !

 

Il est temps hélas de reprendre la route,

Le cœur plein mais l’âme en déroute ;

Lentement je vous quitte, chers amis,

Folle envie de revenir, adieu… nenni !

 

Laurence de Koninck, admiratrice de la première heure

 

13118978_1019625318119337_2424119887481046386_n

 

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

12 vues
Laurence de Koninck

Laurence de Koninck (66)

Ecrire de la poésie me réjouit,
Jouer sur les mots m’enchante,
Et tant pis si rien ne se produit,
Je repasserai si ça me chante !

S'abonner
Me notifier pour :
guest
2 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Véronique Monsigny
Membre
4 mai 2016 19 h 52 min

on a bien envie de connaitre ! c’est ou ?