Au bord du quai – Sara Diluna

Sur le quai
Elle méditait
Le corps gisait
Elle méditait
Sur le quai
On entendait
Le son d’un geai
Le corps gisait
Elle méditait
Sur le quai
Qu’a-t-elle fait
Ce n’est pas vrai
Le crime parfait
Sur le quai
Le corps gisait
Elle attendait
Elle méditait
Qu’a-t-elle fait
Elle le détestait
Il le savait
Le poids des regrets
Sur le quai
On entendait
Un homme parlait
Elle se taisait
Le corps gisait
Elle connaissait
L’auteur des faits
Une femme pleurait
On l’emmenait
Très loin du quai
Qu’a-t-elle fait
Elle méditait
Le crime parfait
Du sang coulait
L’oiseau buvait
Elle jubilait
Sur le quai
Le corps gisait
On le savait
Elle n’a rien fait
Mais on cherchait
Elle se cachait
Ce qu’elle voulait
C’était la paix
Sur le quai
Elle pensait
A ce vieux jouet
Qu’elle affectait
D’elle on disait
Qu’elle mentait
Alors, elle répondait
Ce n’est pas vrai
Mais elle savait
Si elle avouait
Le crime serait
Plus qu’imparfait
Alors, elle se taisait
Dans son palais
Quelqu’un l’attendait
Plaisir, gourmet
Et dîner plus-que-parfait
Elle repensait
A ce vieux quai
Puis, elle oubliait
Du Bordelais
Au bon pain frais
Ce Monsieur est laid
Mais il lui plaît
Un peu de lait
S’il vous plaît
Son accent japonais
Lui renvoyait
Son portrait
Soudain d’un trait
Il devint mauvais
Alors, elle se soustrait
Elle fuyait
Disparaît
Mais
Trop tard, et ouais
Le mal était fait
Le laquais
Paniquait
Il la regardait
Son corps gisait
D’un seul trait
Le niais
Grand dadais
Agonisait

Sur le quai
Le japonais
Méditait
Les souvenirs
Qui voyageaient
Sur le bord du quai
Il méditait
Le navire
Qui arrivait
Au bord du quai
Il embarquerait
A tout jamais

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

16 vues
Sara Di Diluna

Sara Di Diluna (121)

Auteure belgo italienne, j'écris et je chante à la guitare depuis l'âge de mes quinze ans.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
2 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Christian Satgé
Membre
10 avril 2018 18 h 30 min

Su-per-be !

Fattoum Abidi
Membre
10 avril 2018 7 h 53 min

Merci Sara, long , beau et profond,
Beau mardi
Mes amitiés
Fattoum.