“Amour d’Antan” – Zazou

En ces temps troubles, je me souviens

à quel point tout était bien ;

l’insouciance de l’enfance,

doux parfum d’espérance

Mais un bonheur trop vite envolé

lorsque mon âme fût abusée ;

puis quand seul je me noyais,

une main se tend pour m’aider

Au premier regard j’étais perdu

un cœur volé et jamais rendu ;

face à toi mon âme s’affole

je me noie dans tes paroles

Tel l’océan plein de mystère

ils me regardent et me lacèrent,

emplis de rêves et d’espoir

mon cœur tourne au désespoir ;

Ces yeux qui me regardent,

sans vraiment me voir,

pourtant tu t’y attardes,

sans vraiment savoir ;

L’espoir fait vivre me dira-t-on,

mais pourtant je reste à l’abandon,

les années passent et tu avances,

ah ! le destin quelle aberrance ;

Au bleu de tes yeux de velours

et sur la mélodie de tes rires

tout mon corps résonnait d’amour

et pourtant je n’ai su comment te dire

Lorsque mon cœur me trahit

ton souvenir m’envahit ;

Je me souviens de ta présence

et à présent de ton absence…

.

©Marthe Massuyeau – 13/07/2018

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

29 vues
S'abonner
Me notifier pour :
guest
1 Commentaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Anne Cailloux
Membre
15 juillet 2018 11 h 55 min

Emouvant
un manque certain ,celui qui ne s’éteint jamais
Très beau..
Anne