Airs qui jamais n’errent ….- ILEF SMAOUI –

Quand j’entends cœur gai rire
Je sais qu’il vient de guérir
Un autre cœur qui a failli périr

Quand j’écoute un cœur penser
Je sais qu’il cherche à panser
Un autre cœur blessé et offensé

Quand j’observe un cœur par don
Offrir tout le temps pardons
Je sais qu’il n’y a pas mal dedans

Quand je vois un cœur qui exauce
Ce qui est amour et l’exhausse
Je sais qu’elle très bonne sa sauce

Quand je ressens un cœur saint
Je sais qu’il est ceint
Par les sentiments les plus sains

Quand je perçois d’cœur amour sonore
Je suis ensoleillée par son or
Je sais que c’est un bijou joyau un trésor

Allons tous chanter en chœur
Ces richesses avec joie et cœur
Et qu’on se dépêtre de ce qui écoeure

10592745_724125444334466_5378799958657241286_n

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

43 vues
Ilef Smaoui

Ilef Smaoui (1)

Je m’appelle Ilef Smaoui née Gouiaa , dés mon jeune âge j’étais fort romantique , je buvais tout ce qui est poétique , j’ai commencé à écrire mes propres poèmes à l’âge de quinze ans , j’avais cet amour dans le sang …A vingt trois ans mère de deux enfants et une maitrise d’études supérieures à terminer je n’ai pas eu le temps d’écrire mais je continuais à lire énormément …J’ai eu mon troisième enfant je me suis oubliée complètement tout mon bonheur était de l’entourer étroitement …Le jour où il est parti en Russie pour faire ses études en pharmacie une partie de mon cœur était avec lui …Tellement chagrinée la plume a repris la poésie et le premier poème était pour lui …Puis je suis entrée dans le monde virtuel qui a ranimé mon réel , le cœur poète a commencé à décrire son arc-en-ciel et tout son essentiel ….

S'abonner
Me notifier pour :
guest
2 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Véronique Monsigny
Membre
20 février 2016 9 h 36 min

Ilef, je ne crois pas beaucoup me tromper si je sens grandir sous votre coeur, la poetesse. Bravo pour ce poeme genereux