À l’ombre du tilleul – Saber Lahmidi

À l’ombre d’un tilleul flottant de souvenirs.
Le temps nous donne enfin la chance de plaisir.
Personne d’autre que nous, nos émotions.
Et rien que de l’amour et de la passion.

Sur nos branches dodues et fleuries de désir.
Nous avons notre chance de le ressentir.
Dans la joie de la verdure que nous vivons
Apprécions l’aventure, cueillons l’occasion.

Nous prenons l’élan et le moment de jouir.
L’amour n’arrête jamais de nous éblouir.
Quel éclos de bonheur de ces belles saisons.
Colorons l’arc-en-ciel décorant l’horizon.

À l’ombre d’un tilleul flottant de souvenirs.
Le temps nous donne encore la chance de plaisir.
Ici, on s’est assis, oubliant nos algies.
Échangeant des récits mêlés de nostalgie.

À la pleine lune, on met les points sur les i.
Notre joie est en compagnie de tanaisie
Entre l’âme de prose et l’art de poésie.
Profitons de nos bons moments de frénésie.

Un désir sans cesse entre nos cœurs flamboyants.
Et des caresses s’enflamment dans l’air flottant.
L’amour nous offre à profusion ses beaux moments.
Comme l’arbre qui donne généreusement.

On se voit affamés comme des beaux chatons.
Impatience enflammée que nous recherchons.
Des chuchotements entre nous que nous cachons.
Entendant la voix de la joie que nous touchons.

Je te dédie ces mots en l’honneur de l’amour.
Je te dis : « Je t’aime »… et tu réponds : « Pour toujours ».
Souhaitant, que cette flamme qui nous entoure.
Soit gravée en mémoire, inspirée par nos jours.

Nous nous caressons finement sur nos nuages.
Folie sûre et certaine, sur nos peaux sauvages
Sur la rive à vouloir, on souvient du passage.
Paysage décorant le fond de nos pages.

Nous savourons le miel et sentons le jasmin.
On se prélasse dans la passion du jardin.
Animée par le temps, critiquée par les gens.
Loin de qui, quoi et quand, aussi d’où et comment.

Nous partageons l’éloge du ciel dans sa fête.
Passionné comme nous, quand on est tête à tête.
Profitons voracement de nos bons moments.
Avant les coups d’ignorance et tout changement.

Sur le tronc d’arbre, un gros cœur gravé, si joli.
Avec trace d’amour a été embelli.
Un clin d’œil d’amour et doux regard de folie.
À la merveilleuse relation qui nous lie.

3 2 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

7 vues
Saber Lahmidi

Saber Lahmidi (107)

Saber, père de 2 garçons, médecin tunisien de Tozeur, la ville des poètes et la capitale des oasis.
Je vis au Qatar depuis 2011.
Je me laisse guider par ma patience et mon endurance. J'aime lire et écrire.
L'écriture m'a ravivé et les mots m'ont rendu heureux.
J'ai commencé à écrire de manière compulsive en juin 2020 lors du premier confinement suite à la première vague de Covid-19.
J'adore ce merveilleux site (Plume de poète)

S'abonner
Me notifier pour :
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires