VAPOR DE BADAR

___ VAPOR ___ de BADAR . 05/2015.
.
Debout devant moi, bière à la main
Admirant son ami le néant,
Triste vie; elle ne sent plus les vents
Porteurs en deuil de tous ses demains.
.
Yeux rougis par son ami l’alcool,
Elle ne connait plus rien du monde.
Pauvre femme, elle n’aura plus d’envol,
Sa vie est devenue inféconde.
.
Dessein fait de vapeur et fumée,
Même son cœur ne sait plus penser.
Oiseau perdu au regard hagard,
Beau visage devenu blafard.
.
Les belles promesses du matin,
Le soir ont perdu leur beau chemin
Transformant tous ses mots en mes maux;
Je ne suis vraiment que son yoyo.
.
Toi qui te sens isolée de tout,
Regarde donc ce ciel étoilé,
Lui qui peut t’éclairer de partout,
Te diriger vers la vie rêvée.
.
Vas tu enfin briser cette chaîne ?
Je veux bien devenir ta cisaille
Pour cultiver une vie sereine
Et enfin vaincre cette bataille
..10488179_1732944610254185_9040039228558796939_n

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

2 vues
S'abonner
Me notifier pour :
guest
2 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Veronique Monsigny
Veronique Monsigny
Invité
8 janvier 2016 19 h 39 min

Bravo pour cette peinture réaliste ou, tel un nouveau Baudelaire vous peignez la femme usée avec les yeux de l’amour. Bravo