Nostalgie – Simone Gibert –

peinture S.Gibert

Le pays d’où l’on vient est toujours le plus beau !

Un douloureux chagrin

M’avait bouleversée,

Pour tromper ma peine

Je devais m’exiler.

 

Dans ce pays lointain

Je ne devais rester

Que le temps incertain

Me faisant oublier.

 

Je ne vais reparler

De ce déchirement

Devant me terrasser

En laissant mes enfants.

 

Faudrait-il évoquer

Ce dépaysement

Que j’ai dû assumer

Et vivre durement ?

 

C‘était ma destinée

Et je l’ai suivie

Mais la sérénité

Ne se trouvait ici.

 

Le pays d’où l’on vient “est toujours le plus beau !

Depuis ma terrasse

Je domine la mer

Mais le temps qui passe

Laisse un goût amer.

 

Un envol de pensées …

J’aperçois le ciel gris

De novembre passé,

Prémices de la pluie.

 

Je respire l’air frais

Des journées d’automne

Plus rien ne me paraît

Jamais monotone.

 

Voici que la neige

Poudre les montagnes

Et son blanc cortège

Couvre la campagne.

 

Le ciel s’éclaircit

Très insensiblement,

Dans le vent adouci

J’entrevois le printemps.

 

Pour tout ce ciel serein, pour tout ce renouveau,

Le pays d’où je viens restera le plus beau.

@Simone Gibert

 

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

21 vues
Simone Gibert

Simone Gibert (142)

Au MAROC depuis l'âge de7 ans.
Etudes secondaires au Lycée de Jeunes Filles à Casablanca.
dans les années 50.

Au Secrétariat d'une Entreprise de Bâtiment à Annecy.

Deux années passées au SENEGAL.

J'aime la nature, la peinture, je m'essaye à la poésie.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
1 Commentaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Christian Satgé
Membre
30 octobre 2018 6 h 41 min

On ne peut plus vrai et touchant. « On est tous du pays de son enfance » disait un grand homme. Et comme vous l’illustrez bien même si votre décor n’est pas celui de vos primes années car “sa patrie c’est là où l’on se sent bien” affirmait un autre…