L’horloge du temps – Colette Guinard

L’HORLOGE DU TEMPS

Tes aiguilles tournent inlassablement
A chaque demie- heure et chaque heure
Nous rappelant la marche du temps.
Un bruit sonore effrayant retentit.
Nous ne pourrons jamais lutter contre lui.

Les tics tacs, tics tacs résonnent sans répit
Le présent imperturbable ,pas de tricherie
Comme gagnant ,il est toujours vainqueur.
A mon oreille ,l’horloge chuchote avec fureur
Souviens-toi , je suis là, je suis autrefois.

Pour te dire que j’ai impacté ta vie,tant de fois
Le temps, court ,sans aucun but bien précis.
Souvent sur les routes de l’ennui
Chaque seconde, minute et chaque heure.
Un jour, huit jours, un mois, un an dans l’univers.

Où s’écoulent le printemps,l’été,l’automne,l’hiver.
Ton balancier en laiton doré en cadence
De gauche à droite toujours se balance.
Le temps passe sur nos vies comme un voleur
Il nous prive des centaines d’heures de bonheur.

Qui défilent et sombrent dans nos nuits
Ainsi égrainé à tout jamais il s’enfuit.
Bien qu’il gère notre existence et imposes sa loi.
Mais heureusement, nous l’oublions parfois.

Texte de Colette Guinard

5 1 vote
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

29 vues
Colette Guinard

Colette Guinard (432)

Je suis marié à Jean depuis 63 ans ,nous nous sommes connus gamins 14 et 17 ans , nous nous aimons d’un amour idyllique qui a enrichi ma vie et m’a donné des ailes ,de l’inspiration pour la peinture,la sculpture, la poésie , je suis en fauteuil roulant depuis treize ans après un A V C !
Actuellement je vis dans un résidence seniors afin d’être proche de mon époux qui est en face dans un ehpad en fauteuil roulant lui aussi ayant fait un très grave A V C il a perdu toute son autonomie mais garde intact son intellect ce qui nous permet de vivre notre complicité !

Nos quatre enfants nous ont donné une grande famille Jean et moi attendons ensembles le bout du chemin main dans la main, rien ne vaut la vie elle mérite d’être vécue

S'abonner
Me notifier pour :
guest
7 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Lucienne Maville-Anku
Membre
4 mai 2021 0 h 37 min

J’ai une idée…et si on allait.. er avançait sens anti-horaire…

Alain Salvador
Membre
30 avril 2021 10 h 00 min

Le temps, le temps Blanche s’il ne passait pas, nous serions immobiles, figés,… Non nous ne serions pas, ce serait le néant… Le temps de l’amour, de l’amitié, de lire de beaux poèmes….. Si le temps ne passait plus, ne serions toujours à vivre le même instant de notre vie, à lire le même poème de nos écrits… Alors si ces instants et ces poèmes ne sont pas bons, nous serions englués dans la médiocrité. Ne retenons que les bons instants de notre vie, c’est Aladin qui me l’a dit.

Pascale Jarmuzynski
Membre
30 avril 2021 9 h 27 min

les aiguilles de l’horloge de notre Vie … ce cessent jamais de tourner ..
alors profitons de ce temps qui nous ait donné ….