Le journal de bord d’un ours en peluche – Anne Cailloux

Bonjour à tous

je me présente, je m’appelle Tigrou.

Je suis un ours en peluche, enfin, je suis plutôt un tigre en pluche.

Un jour un homme m’a acheté pour sa dulcinée, il m’a dit « Tu prendras soin d’elle quand je ne serai pas là, puis ce jour maudit est arrivé, malheureusement, il n’est jamais rentré.

Ma petite maîtresse pleurait sans arrêt, elle m’a dit qu’il était monté au ciel, elle était inconsolable. Elle ne me lâchait jamais, elle m’emmenait même pour cuisiner et je peux vous dire que les odeurs de cuisine pour les ours en peluche, ce n’est pas terrible, mais bon, je ne pouvais rien lui dire ! Elle était trop malheureuse. Bon, changeons de sujet, celui-ci est douloureux pour moi.

Je vais partout avec elle, dans tous les pays, dans tous les coins, elle ne me lâche pas, elle me garde à portée de main dans son sac à main, elle dit toujours qu’on pourrait voler tout ce qu’elle possède, sauf moi. Sourire. Prenez cela dans les dents les mecs.

Mais attendez, vous ne savez pas tout, même pour dormir, elle me garde avec elle ! Elle me glisse, heu, vous voyez bien ! Bé oui, à l’endroit où les garçons aimeraient bien aller : sur son cœur, normal, je suis son préféré. De plus elle sent très bon et mon pelage profite de tout cela. Quoi que, parfois, elle me met dans la machine à laver, ça, je n’aime pas du tout, j’ai peur de disparaître, de prendre le même chemin que les chaussettes. Du coup, elle me lave à la main. Mais après, elle s’occupe si bien de moi, que cela vaut le coup, après la douche forcée, elle me brosse, me met du parfum, un tee-shirt, pourquoi vous riez les filles ? Moi aussi je m’habille, non mais, un peu de pudeur mesdemoiselles, moi au moins, je ne me déshabille pas devant vous. Non Mais !!

Tout cela c’est le privilège des peluches.

Bref je suis devenu l’homme de la maison. Les mecs n’ont pas le droit à tout cela eux et c’est tant mieux. Moi, elle m’a même offert un cœur tout rouge, je le porte autour de mon cou, c’est son cœur à elle.

Je suis son garde du cœur et du corps, alors je sais tout et je vois tout, car ma petite maîtresse m’emmène partout où elle va.

Attendez, je vois aussi quand vous faites vos soirées pyjamas les filles et là, oh la la, je dois fermer les yeux quand vous vous déshabillez. Dans ces moments-là, elle me prend toujours dans ses bras, m’embrasse et me dit toi, tu fermes les yeux, tu ne regardes pas. Des fois c’est dur d’être un ours en peluche, je vous le dis moi.

Ah, une dernière chose les nanas, m’embrassez pas sur mon museau quand vous avez un rouge à lèvres trop foncé car maintenant, je ressemble à bobo le clown. Mais bon, j’ai le cœur tendre, je fais avec, allez maintenant venez que je vous raconte tout ce que je vois.

Bien sûr que la nuit, nous prenons vie et si vous saviez ce qu’ont fait, enfin moi suis sage mais snoopy ou la la…

Ma journée de travail c’est quoi ? Je vais vous expliquer.

Ma petite maîtresse se lève, déjà, elle me cherche partout, car souvent la nuit, je me suis carapaté pour aller voir mes tites copines. Bon c’est vrai, je ne fais que 20 centimètres et pour remonter dans le lit c’est plus que dur. Quoi ? Je n’ai pas dit que j’étais superman non plus ! Il ne faut pas pousser.

Donc, elle me cherche, me retrouve, me colle devant son nez et me dit.

-Tu étais passé où toi ?

Je fronce alors mon museau, lui fais mon plus beau sourire et hop, emballée la nana, elle m’embrasse sur le nez et me serre contre elle. Sauf qu’avec les années, à force de pleurer sur mon museau ou de m’embrasser, j’ai plus de poil, un peu la cataracte, mes yeux ont perdu leurs bleus, mais je suis celui qui la fait craquer.. Eh oui.

Elle me dit toujours qu’elle partira avant moi, mais elle s’est occupée de moi, disant que je méritais mieux qu’un coup de flamme, alors elle a fait préparer une boîte avec : des tee-shirts, ma copine, oui oui j’ai une copine, que  croyez-vous ! Mon cousin snoopy et diverses choses et surtout une photo de ma maîtresse. Plusieurs personnes sont au courant, ils doivent nous enterrer dans la forêt de Brocéliande, à coté de Merlin l’Enchanteur. Ma maîtresse me dit en riant : Tu imagines ceux qui cherchent avec un détecteur de métaux et qui croient découvrir un trésor ?? Je vais laisser une lettre, expliquant qu’ils doivent vous remettre en terre.

Moi je ne veux pas rester sans elle… Mais elle me dit, qu’elle m’aime trop, qu’elle ne veut pas que je meurs..

Et comme le disent les potes de ma maîtresse, je ne suis pas qu’un ours en peluche… Généralement les hommes ne m’aiment pas et ne comprennent rien, et moi j’aime…

Bon, je dois vous laisser, je l’entends venir. Elle va prendre l’ordinateur, me faire un bisou et me poser à coté d’elle.. La meilleure place du monde.

Et moi je vais la bader avec mes yeux délavés.

Parce que, je suis l’homme de sa vie et toc.

©Anne cailloux

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

67 vues
Anne Cailloux

Anne Cailloux (304)

Depuis ma naissance, je fus autodidacte et trop rêveuse.
Spécialiste dans l'art thérapie et les maladies neurodégénératives, j’essaie de retenir le temps des autres et du mien.. Quelques diplômes, une passion pour l'art et les poètes. J'ose dormir avec Baudelaire.
Je suis une obsédée textuelle . Je peins, je crée et maintenant j’écris. Je remets cent fois mon ouvrage pour me corriger. De quinze fautes par lignes je suis passée à quinze lignes pour une faute... Deux livres en préparation et peut-être un recueil de poèmes, si Dieu veut.Anne

Je suis une junky des mots..

S'abonner
Me notifier pour :
guest
9 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Laurence de Koninck
Membre
19 octobre 2018 11 h 20 min

C’est charmant Anne et plein d’humour. Cette fois, c’est une histoire pour grands et petits!! Je m’imagine toujours que les peluches et les jouets s’animent lorsque les humains ont tourné les talons comme dans Toys Story. J’ai sans doute raison…

ChanTal-C
Membre
19 octobre 2018 2 h 50 min

Qui n’a pas eu son “nounours” ? le confident, l’amour de sa jeune vie !
Celui-ci, ce Tigrou, est très drôle, charmant et un peu coquin…
J’ai bien aimé son histoire !
Merci Anne
Bises

Chantal

O Delloly
Membre
19 octobre 2018 0 h 25 min

j’ai adoré ce moment de lecture. et regret de ne pas le connaître ce coquin est apparu
joli moment d’écriture de son humour et de sa verve
merci Anne
Ol

Christian Satgé
Membre
18 octobre 2018 6 h 15 min

Même si la prose n’est pas ma tasse de thé voilà un bel et bon texte plein de tendresse et de douceur et un hommage appuyé à qui le mérite grandement car il n’y a pas d’âge pour aimer les peluches… et elles nous le rendent bien à tout âge.