La goutte, Guillaume AATIRA

La goutte

Que le vent

Chasse et déroute

Forme un océan.

Elle perd sa route

Dans le flanc

Des soutes.

 

La goutte

Ne meurt pas ;

Elle s’écoute

Comme un grand fracas

Qui nous dégoute,

Qui nous bat,

Nous voute.

 

La goutte

Des alcools

De nuit mazoute

Aux couleurs de khôl

Offre une joute

Aux guignols

Qui doutent.

 

La goutte

Dans tes yeux

Fermés m’envoute.

Réchauffe toi mieux,

Oh ce mois d’août

Est pluvieux

Sans doute.

Ne juge pas  l’amoureux qui boit tant et tant de gouttes. Ses voyages ont été rudes pour arriver jusqu’à toi,

Source de beauté.

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

18 vues
S'abonner
Me notifier pour :
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires