Job – Badr Koutara

Pensant que ma foi et ces vertus qui te fussent chères,
Honoreraient ton somptueux nom et ces aïeux sacrés,
Mais d’une aube des plus troubles, voilà que ma chair,
Accueillit ton zéphyr sinistre qu’elle courra baiser.

4 2 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

13 vues
S'abonner
Me notifier pour :
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires