Illusion de mariée – Nadège Gorek

 

Vague à l’âme d’une illusion perdue

Je cours

Après un spectre d’amour 

Et m’essouffle, cœur fendu

 

Il ne saigne pas

Mariée ou pendue

Toujours le choix

Je prends la corde

Pour grimper au-delà

De la miséricorde

Que je t’accorde

Et me recentrer sur moi

 

Rien ne change

Dans le noir, je m’égare

Sentiment de dégoût étrange

Tout se répare

Pour qui décide d’avancer

J’attrape les débris de mes désirs

Pour les façonner et en dessiner

De nouveaux, sans me laisser envahir

Par les feuilles mortes trop vite tombées

 

Je trace des sillons sur mon corps

Toujours plus profonds, toujours et encore

J’y sème des parcelles de mes souvenirs

Pour les embellir avec mes pleurs

J’aiguise la lame de mes déconvenues

Et en transperce jusqu’à l’explosion

La moindre de mes illusions

La douleur est douce, catharsis libératrice

 

J’observe mon cœur déchiqueté

Avec hauteur, survolant mon propre cliché

Je suis le voile qui se détache pour mourir

Et renaître du pire

J’ai pris mon voile de mariée déchue

Pour le transformer en corde

Et y pendre mes illusions perdues

 

Telles les cendres d’un défunt

Mes illusions se dispersent dans les airs

Les embruns apportent un nouveau parfum

Et m’inspirent à mesure que j’expire

A mesure que j’expie mes erreurs délétères

Je fais marche arrière

Et repars sur un nouveau chemin

Sans oubli ni dépit aucun

Je parcours mon être

Sans jamais disparaître

 

© 2017 – * Nadège Gorek *

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

66 vues
Nadège GOREK

Nadège GOREK (32)

Depuis des années que je veux écrire, pour moi, pour les mots, pour guérir de certains maux : écriture de poèmes, plus ou moins personnels, mais qui trouvent un écho parfois chez les autres, alors tant mieux si les mots ont un pouvoir expiatoire, libérateur, peu importe, tant qu'ils nous parlent !

S'abonner
Me notifier pour :
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires