Convoitises en confessions – Anne Cailloux


Souviens toi Hugo de cette ruelle sombre…

J’ai parsemé mes convoitises, sur ce chemin des étoiles

qui amenait à ton diocèse.

Sous l’abnégation de tous les dieux.

L’ambiguïté de ta confession, à suspendu ton oraison

faisant entendre mon souffle divin, montant en demi dièse.

 

Sur le bord de mes évidences, tes yeux se sont posés

me scrutant, œil mystique.

L’humain et l’animal fusionnant

comme le magma en éruption.

Envies incandescentes

braises que je vais convoler

 

J’ai voulu voir l’amour dans tes yeux

malgré la silice qui te rongeait les sens

que ma volonté soit fête en ce jour.

 

 

Ta bouche capture mes blasphèmes

du bout de la langue.

Tes mains me baptisent

à l’orée de ma peau

ta littérature érotique s’offre

à mon corps non défendant

 

Ses envies antiques qui te hantent

depuis la nuit des temps

envies de mille vapeurs

envie de mille saveurs

 

La cambrure en feu de mes reins

illuminent les vitraux

tentation conquérante.

l’onanisme pensé, n’est plus qu’un souvenir lointain

une closerie défraîchie, qui fleurit à nouveau

 

Rêves épiques, divines éloquences

je laisserais mon ex-voto à l’ombre de tes souvenirs

dans ton église, aux yeux de tous

pour que jamais tu n’oublies

 

Souviens toi Hugo de cette ruelle sombre…

souviens toi, nous nous sommes aimés.

 

©2018 Anne Cailloux

 

 

 

 

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

26 vues
Anne Cailloux

Anne Cailloux (304)

Depuis ma naissance, je fus autodidacte et trop rêveuse.
Spécialiste dans l'art thérapie et les maladies neurodégénératives, j’essaie de retenir le temps des autres et du mien.. Quelques diplômes, une passion pour l'art et les poètes. J'ose dormir avec Baudelaire.
Je suis une obsédée textuelle . Je peins, je crée et maintenant j’écris. Je remets cent fois mon ouvrage pour me corriger. De quinze fautes par lignes je suis passée à quinze lignes pour une faute... Deux livres en préparation et peut-être un recueil de poèmes, si Dieu veut.Anne

Je suis une junky des mots..

S'abonner
Me notifier pour :
guest
5 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Invité
9 décembre 2018 13 h 36 min

Quelle belle douceur après les loups… Vraiment très beau. Merci.

Christian Satgé
Membre
9 décembre 2018 6 h 53 min

Un fort beau texte à la sensualité tentatrice abouti sur les formes comme pour le fond…

O Delloly
Membre
8 décembre 2018 23 h 55 min

jolie confession tout en douceur
merci
Oliver