Juste authentiques vers poétiques … – Ilef Smaoui-

Ma plume ne veut pas s’apitoyer
Elle préfère guerroyer
Les armes qu’elle aime employer
Sont celles capables de nettoyer
La haine et la noyer
Car elle saccage cœur son foyer

Beaucoup de volets
Du pire noir au violet
Ma plume ne les a vraiment pas dévoilés
Elle ne sera jamais prête pour les appeler

Ma plume n’a pas parlé de chair
Elle peut bien le faire
Je sais que ce thème peut plaire
Mais de loin elle préfère
Parler des trésors les plus chers
Et en orner tous ses vers

 

Un essaim de sujets
Leurs sublimes trajets
Ma plume adore les traverser pour jaillir leurs jets 
L’amour la paix ne se lassera jamais de les ériger

 

Ma plume est toujours désireuse
D’offrir un rien qui rend une âme heureuse 
D’écrire petite chose valeureuse 
De faire sourire une personne malheureuse
De lutter contre chose désastreuse
De chanter les airs dont elle est amoureuse

 

« Aime » et ses schèmes
Arrivent comme mars en carême
Pour ma plume sont la crème
De tous les vers de ses poèmes

 

©2017 Ilef Smaoui

L’image contient peut-être : 1 personne, sourit
0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

10 vues
Ilef Smaoui

Ilef Smaoui (1)

Je m’appelle Ilef Smaoui née Gouiaa , dés mon jeune âge j’étais fort romantique , je buvais tout ce qui est poétique , j’ai commencé à écrire mes propres poèmes à l’âge de quinze ans , j’avais cet amour dans le sang …A vingt trois ans mère de deux enfants et une maitrise d’études supérieures à terminer je n’ai pas eu le temps d’écrire mais je continuais à lire énormément …J’ai eu mon troisième enfant je me suis oubliée complètement tout mon bonheur était de l’entourer étroitement …Le jour où il est parti en Russie pour faire ses études en pharmacie une partie de mon cœur était avec lui …Tellement chagrinée la plume a repris la poésie et le premier poème était pour lui …Puis je suis entrée dans le monde virtuel qui a ranimé mon réel , le cœur poète a commencé à décrire son arc-en-ciel et tout son essentiel ….

S'abonner
Me notifier pour :
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires