Angoisse – Contu Aurel

mes matins sont comme quelques-uns des tranches de verre
recouverts de rosée et de pétales de fleurs,
Je suis moi-même devenu fluide et transparent
comme une bulle de verre chaude,
d’où je me réinvente mille fois.

Et le monde autour de moi est translucide
Comme un ballon d’or roulé hors des nuages,
je flotte parmi les étoiles malades… de verre
parmi les gens avec des visages vitreux et des yeux incolores.

Je prie ne pas pleuvoir avec de la glace dans cette nuit
pour ne pas tomber aucun la foudre parmi les sapins
comme un grande artiste qui érige des murs transparents de verre
Je prie Dieu que ma petite amie ne vienne pas ni aujourd’hui

La malédiction de Zeus est légèrement redondante, apocrif,:
ou je me construis ma petite amie entre les murs de verre
ou je le prenne tous les jours à partir de la fin
comme l’infortuné Sisyphe…

*

©Contu Aurel

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

5 vues
Contu Aurel

Contu Aurel (212)

Je suis un écrivain et poète, je vis en Roumanie, la ville de Piatra Neamt, écrire sur divers sites littéraires roumains et anglais, j'ai publié deux volumes de poésie, j'ai plusieurs volumes de prose et de poésie, qui j'espère publier bientôt et j'aime la vie.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires